Haïti - Services publics de base : Fonds-Verrettes privée d’eau

correspondance Ethzard Cassagnol

Fonds Verrettes, 09 oct. 2012 [AlterPresse] --- Les habitantes et habitants du bourg de Fonds Verrettes et des zones frontalières font face à une rareté d’eau, qui les oblige à parcourir plusieurs kilomètres vers des endroits très reculés pour y avoir accès, constate l’agence en ligne AlterPresse.

Boukan Chat », Boukan Fèdinan, Bwa Negrès, Gwo Ma, Bwa Tonbe, Twa Ma, Ma sitwon et Palmis Tanpe sont les principales zones frontalières affectées par cette carence d’eau.

Les propriétaires de citernes d’eau de toutes ces zones profitent des saisons pluvieuses pour la stocker en vue de subvenir à leurs besoins et à ceux de la population qui désire en acheter.

En absence d’eau de pluie à Fonds -Verrettes, la majeure partie de la population de Boukan Fèdinan, Bwa Negrèset de Gwo Ma, parcourt respectivement 7, 5 et 3 kilomètres pour aller chercher de l’eau à « lòt bò rivyè » (l’autre bord de la rivière).

Celle de Boukan Chatva chercher de l’eau à Source Saint Louis en parcourant 9 kilomètres à pied.

Quant aux habitantes et habitants de Twa Ma, Ma sitwon, ils vont puiser de l’eau à Ka Etye, une zone située à 3 kilomètres du bourg de Fonds-Verrettes.

La rareté d’eau, qui sévit dans la commune de Fonds Verrettes et ses zones frontalières avec la République Dominicaine, entraîne des problèmes agricoles et sanitaires pour ces habitantes et habitants.

Elle engendre également des conséquences néfastes sur la production agricole et l’élevage des animaux, signale un habitant de Boukan Fèdinan, Ematuel Saint-Pierre.

« Cela pousse aussi les cultivatrices et cultivateurs à s’orienter vers d’autres domaines d’activités, comme la fabrication de charbon de bois sur le territoire dominicain », fait savoir Saint-Pierre.

L’inexistence d’eau potable à Fonds-Verrettes fait craindre un grand risque de contamination des habitantes et habitants, qui vont prendre de l’eau dans des mares de boue, avertit, pour sa part, le directeur de la chapelle Saint André de PalmisTanpe, Margelot Toussaint.

Cette situation qui perdure, depuis le mois de septembre 2012, a, d’autre part, de graves incidences sur les activités agricoles de plusieurs familles de Fonds-Verrettes.

Pourtant, Fonds Verrettes constitue une zone agricole, où la population, dont les revenus dépendent de l’agriculture, produit beaucoup de cultures maraîchères et de céréales. [ec kft rc apr 09/10/2012 0:00]