Haïti/Boat-people : 150 voyageurs clandestins interceptés au large de Bas-Limbé par les garde-côtes nationaux

Correspondance Wedlyne Jacques

Cap-Haïtien, 23 sept. 2012 [AlterPresse] --- Les garde-côtes nationaux ont arraisonné, le jeudi 20 septembre 2012, non loin de Bas-Limbé (commune à 26 km au nord-ouest du Cap-Haïtien, dans le département du Nord) un voilier de fortune, à bord duquel se trouvaient environ 150 compatriotes (dont 2 garçonnets et 37 femmes) qui faisaient route vers l’île de Providenciales (surnommée Provo), dans la mer des Caraïbes, selon les informations obtenues par AlterPresse.

Le voilier de fortune a été arraisonné par les garde-côtes nationaux au moment où il se trouvait dans une situation de détresse, après 2 jours en haute mer. Les voyageurs avaient embarqué à Bas-Limbé.

« Nous sommes en quête d’un mieux-être. C’est pourquoi nous avons décidé de risquer nos vies sur l’océan. La cherté de la vie, le chômage, le laxisme de l’équipe au pouvoir face à la dégradation des conditions de vie de la population, sont les principales raisons qui nous ont poussés à tenter l’aventure », ont déclaré ces voyageurs à leur retour sur la terre ferme.

Jeunes, pour la plupart du groupe composé de femmes et d’hommes, issus des départements du Nord, du Nord-Est et de l’Ouest (comme Léogane, à une trentaine de km au sud de Port-au-Prince), ils se déclarent prêts à réorganiser d’autres voyages clandestins vers d’autres horizons, au cas où le gouvernement actuel ne ferait rien pour améliorer la situation économique globale.

La branche du Nord des garde-côtes nationaux plaide pour des efforts institutionnels pertinents, susceptibles de prévenir l’organisation de voyages clandestins en haute mer.

Les 150 voyageurs clandestins, interceptés le 20 septembre 2012 au large de Bas-Limbé, ont reçu un viatique des autorités afin de regagner leurs demeures respectives.

Ils indiquent avoir versé entre 5,000.00 et 7,500.00 gourdes par personne [US $ 1.00 = 43.00 gourdes ; 1 euro = 58.00 gourdes] à des passeurs pour pouvoir effectuer le voyage clandestin vers une autre destination dans les Caraïbes. [wj rc apr 23/09/2012 0:00]