Haïti- Industrie de réexportation : Entrée en vigueur, le 1 er octobre 2012, d’un salaire minimum de 300 gourdes

P-au-P, 19 sept. 2012 [AlterPresse] --- Les établissements industriels de réexportation doivent s’assurer que leurs ouvrières et ouvriers, qui travaillent à la pièce, touchent un montant de 300.00 gourdes par journée de 8 heures de travail (US $ 1.00 = 43.00 gourdes ; 1 euro = 58.00 gourdes aujourd’hui), à partir du lundi 1er octobre 2012, rappelle le gouvernement dans une note en date du 19 septembre 2012, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Cette disposition est définie dans la loi du 6 octobre 2009.

Cette loi fixe le salaire minimum à 200.00 gourdes dans les entreprises industrielles et commerciales depuis 2009.

Cependant, pour la sous-traitance, il a fallu attendre le 1er octobre 2012.

A partir de cette date, le salaire de référence dans ces entreprises passe à 200.00 gourdes. Les ouvrières et ouvriers, travaillant à la pièce notamment, percevront au moins 300.00 gourdes par jour.

« A partir du 1er octobre 2012, pour les établissements industriels tournés exclusivement vers la réexportation et employant essentiellement leur personnel à la pièce ou à la tâche, le prix payé pour l’unité de production (notamment la pièce, la douzaine, la grosse, le mètre) doit être fixé de manière à permettre à la travailleuse et au travailleur de réaliser pour sa journée de (8) huit heures de travail au moins trois cents (300) gourdes », stipule l’article 2.2 de la loi du 6 octobre 2009.

Le rappel de cette disposition légale survient suite à une lettre d’avertissement, adressée par le sénateur Steven Irverson Benoit (Ouest) au ministère des affaires sociales et du travail (Mast) sur les dispositions contenues dans la loi du 6 octobre 2009, en faveur d’un salaire minimum à 300.00 gourdes à partir du 1er octobre 2012.

Toutes les instructions sont passées du côté de l’administration Martelly/Lamothe pour faire respecter la loi sur le salaire minimum, signale la note.

La loi sur le salaire minimum fait référence à l’article 96 du code du travail expliquant que la durée normale de travail est de 8 heures par jour et 48 heures par semaine.

Le rappel fait par le gouvernement sur ce dossier arrive dans un contexte, où celui-ci subit de pleins fouets une vague de protestations en raison de l’augmentation vertigineuse, ces dernières semaines, des prix des produits alimentaires, notamment des biens essentiels à la consommation en Haïti.

Pour calmer les esprits, le gouvernement de Laurent Salvador Lamothe annonce l’importation de 300,000 sacs de riz afin de faire chuter le prix de ce produit sur le marché haïtien.

Une mesure, qualifiée de cosmétique par plusieurs économistes avisés ! [emb kft rc apr 19/09/2012 14:50]