Haïti-République Dominicaine/Isaac : L’Onu sur le point d’apporter son soutien

par Milo Milfort

P-au-P, 24 août 2012 [AlterPresse] --- A l’approche de la tempête tropicale Isaac, parallèlement à la permanence décrétée par les autorités haïtiennes et dominicaines, l’organisation des Nations-Unies (Onu) se dit prête à intervenir sur l’île et dans les autres pays des Caraïbes, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Les agences humanitaires du système des Nations Unies avaient commencé de pré-positionner leurs stocks d’articles de première nécessité dans les zones métropolitaines et les différents départements d’Haïti. Des stocks supplémentaires sont également disponibles au Panama, indique le bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (Ocha).

Le programme alimentaire mondial (Pam) serait en mesure de remettre, en moins de 72 heures, près de 56 tonnes de biscuits à haute valeur énergétique à 187,000 haïtiennes et Haïtiens, indique la porte-parole de cette agence onusienne, Elizabeth Byrs, selon qui le Pam peut apporter son appui en Haïti, en République Dominicaine et à Cuba, en cas d’urgence résultant du passage d’Isaac.

Le Pam dispose, actuellement en Haïti, de stocks estimés à 20,000 tonnes et 9,400 tonnes supplémentaires, susceptibles d’être livrés de façon imminente.

Une flotte de 48 camions haïtiens peut être déployée, tandis que près de 72 tonnes de biscuits énergétiques pourront être livrées par voie aérienne, à partir d’ ;un entrepôt situé à El Salvador.

Une des principales préoccupations concerne la capacité à prêter assistance aux populations les plus vulnérables, en particulier les 300,000 personnes déplacées qui continuent de vivre dans des camps depuis le séisme qui a dévasté la capitale Port-au-Prince le 12 janvier 2010, souligne Byrs.

Le secrétariat permanent haïtien de gestion des risques et des désastres (Spgrd), dit maintenir la phase d’alerte 2 - de vigilance rouge, pouvant provoquer un risque d’impact d’intensité violente à extrême.

En début d’après-midi de ce 24 août 2012, la tempête tropicale Isaac, qui connaît un léger renforcement, est localisée sur les côtes Sud-Est de la République d’Haïti.

Se déplaçant lentement de l’Est vers l’Ouest, avec de possibles changements de direction Ouest/ Nord-ouest, la tempête tropicale Isaac pourrait se renforcer davantage dans les prochaines heures, car les conditions dynamiques et thermodynamiques de l’atmosphère l’entourant sont réunies.

Des précipitations ont commencé en fin d’après-midi du vendredi 24 août 2012 sur le département de l’ouest, en particulier Port-au-Prince, où des coups de vents intermittents et une baisse de température sont enregistrés depuis la nuit du jeudi 23 août 2012.

Les départements du Sud et du Sud-Sst, qui sont les plus menacés, connaissent déjà des pluies.

Situation en République Dominicaine

Environ 247,000 personnes pourraient être touchées en République Dominicaine, estime le Pam.

Le gouvernement dominicain pourrait fournir, de manière autonome, une aide alimentaire pendant sept (7) jours consécutifs.

Le centre dominicain d’opération d’urgence (Coe) maintient l’alerte rouge sur 22 provinces et jaune sur 10, considérant les effets du passage de la tempête tropicale sur le pays.

Près d’une dizaine de communautés sont isolées et plus de 2 mille 870 personnes sont déjà déplacées.

La police dominicaine se déclare prête à intervenir quand le besoin se fait sentir, rapporte la presse dominicaine.

Évolution d’Isaac

Vers 16 :00 locales (20 :00 gmt), ce vendredi 24 août 2012 dans la mer des Caraïbes, Isaac est située à 16.3 degrés de latitude Nord et70.8 degrés de longitude Ouest, soit à environ 300 km au Sud / Sud-Est de Port-au-Prince, Haïti, ou à 260 km au Sud / Sud-Est de Jacmel.

Elle se déplace en direction Ouest, à la vitesse de 22 km/h.

Un avertissement d’ouragan est en vigueur pour Haïti et un avis de tempête tropicale pour la République Dominicaine et autres pays des Caraïbes, dont certaines zones de Cuba, selon des autorités météorologiques internationales.

Des pluies diluviennes, des vents et orages violents sont attendus à l’échelle du territoire d’Haïti, menacé de forts vents, fortes pluies et de grosses mers, avec risques d’éboulements, de glissements de terrains et d’inondations, notamment sur le grand Sud et l’Ouest dans les heures à venir. [mm rc apr 24/08/2012 16 :45]