Español English French Kwéyol

Haïti-Commerce : Le pays veut s’affirmer au niveau régional, se réjouit Wilson Laleau

P-au-P, 25 juil. 2012 [AlterPresse] --- Le titulaire du ministère du commerce et de l’Industrie, Wilson Laleau, a présenté une série de projets et de mesures administratives prises tant au niveau local que régional en vue de renforcer la position d’Haiti en matière commerciale, lors d’une conférence de presse le mardi 24 juillet.

Il s’agit de cette façon de rehausser l’image du pays sur le plan commercial dans les organisations régionales, notamment l’Association des Etats Caribéens (Aec) dont Haïti fait partie depuis plusieurs années.

Selon le ministre du commerce et de l’industrie, le projet phare qu’il a eu la possibilité de soutenir lors de la réunion du comité spécial de l’Association des Etats de la Caraïbe les 11 et 12 juillet dernier, est « le produit champion ».

Ce serait un produit que chaque pays considère comme valorisant de sa culture et représentatif de sa production et qu’il pourrait ainsi distribuer sur une plateforme réunissant les membres et observateurs au sein de l’Aec, explique Wilson Laleau.

Ces pays représentent plus de 5 cent milliards de Produit intérieur brut (Pib) pour une population de 250 millions d’individus, et offrent des possibilités pour que de grandes entreprises locales prennent naissance, soutient-il.

« L’Aec est une plateforme extrêmement importante pour Haïti, du point de vue politique, parce que c’est une base qui permettra que les autres pays aient une meilleure représentation d’Haïti au niveau de la caraïbe. Cela permettra également d’augmenter la visibilité d’Haïti non seulement au niveau régional mais aussi au niveau du monde entier », ajoute Laleau.

Lors de la dernière session de l’Ace, réalisée en mars dernier, des propositions ont été faites pour voir de quelle manière les pays de la région pouvaient mettre des fonds de garantie et de crédit, pour faciliter les petites et les moyennes entreprises à se développer dans leur domaine.

Les représentants d’Haïti ont eu pour obligation de voir comment les pays comme Haïti, peuvent mobiliser des ressources dans le système financier existant, pour accompagner le développement des Pays moins avancés (Pma).

Les représentants d’Haïti ont trouvé nécessaire de mettre sur pied une marine marchande, qui permettrait que tous les Etats caribéens s’unissent pour faciliter la liquidation des produits caribéens, sans être obligés de transiter vers les Etats-Unis, détour qui occasionne des coûts élevés.

Haïti a également présenté l’idée d’une flotte de croisière caribéenne, « parce que la zone attire beaucoup de touristes dans le monde, or Haïti ne figure pas parmi les bénéficiaires de ces attractions », fait savoir le ministre du commerce. [jep kft gp apr 25/07/2012 11 :20]