A travers Haiti

Haïti-Insécurité : Une institution de microfinance cambriolée à Thomonde


jeudi 19 juillet 2012

Correspondance Ronel Odatte

Hinche, 19 juil. 2012 [AlterPresse] --- Des individus ont pénétré par effraction dans le local de l’institution de microfinance « Fon Koze » à Thomonde (haut Plateau Central, 92 km au nord-est de Port-au-Prince) et ont emporté 3 millions de gourdes, selon des informations communiquées par le juge titulaire près le tribunal de paix de Thomonde, Wilfrid Larivière.

Le vol a été commis dans la nuit du 15 au 16 juillet, indique le juge qui ne cache pas sa surprise.

« C’est du jamais vu. Notre juridiction vient de faire une expérience inédite. Ce qui s’est passé le weekend dernier est un désastre sans précédent et personne ne s’y attendait », affirme Wilfrid Larivière à AlterPresse, appelant à l’augmentation de l’effectif des policiers dans la ville.

La commune de Thomonde ne dispose que de 4 policiers pour environ 57 mille habitants, déplore t-il.

Le cambriolage de « Fon Koze » est le signe de l’ampleur qu’a pris récemment le phénomène d’insécurité dans la commune, ajoute Larivière citant des cas de braquages et de vols de véhicules.

« Nombre de gens sont en possession d’armes à feu et les bandits sont mieux équipés que les forces de l’ordre. La ville de Thomonde s’embourbe dans un cycle de violences sans précédent, et il me semble que les autorités départementales ne sont pas à la hauteur de leur tâche », réagit un sexagénaire, très alarmé.

Un acte de violence avait en mars dernier attiré l’attention sur Thomonde. Il s’agit de l’agression armée contre un journaliste, Wendy Phèle, par un agent de sécurité du maire, Jean Robert Vorbe.

Le maire Jean Sauverne Delva, accusé dans l’affaire, demeure retranché chez lui. Il n’est toujours pas inquiété par la justice alors que les autorités de Port-au-Prince continuent de garder le silence. [ro kft gp apr 19/07/2012 12 :40]