A travers Haiti

Haïti-Investissement : Un bureau régional du Cfi au Cap-Haïtien


lundi 16 juillet 2012

Correspondance Wedelyne Jacques

P-au-P, 16 juil. 2012 [AlterPresse] --- Le Centre de facilitation des investissements (Cfi) vient d’installer un bureau régional au Cap Haïtien (Nord), au local de la Chambre de commerce et d’industrie du Nord, apprend AlterPresse.

Il s’agit d’un organe déconcentré qui a pour mission de recevoir les dossiers d’investissement du Nord et du Nord-Est pour les acheminer vers la direction centrale à Port au Prince, a déclaré le directeur du Cfi, Carl Jean Louis, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du bureau du Cap-Haitien.

Ce bureau régional du Centre de facilitation des investissements est dirigé par Abel André.

Selon le directeur général, l’initiative est prise à la faveur de l’implantation du Parc industriel de Caracol, en vue d’accorder aux investisseurs locaux un service de proximité par rapport aux démarches à effectuer dans le cadre de l’implémentation de leurs entreprises.

Le Parc industriel de Caracol, installé sur des terres fertiles, suscite un certain nombre de controverses à cause des risques qu’il ferait peser sur la production agricole et l’environnement ainsi que la possibilité d’une bidonviilisation de la zone.

Le bureau régional du Cfi, dont la création dépend d’une loi cadre, s’inscrit aussi dans le cadre d’un partenariat entre l’administration publique de l’État et le secteur privé des affaires du Nord en vue de desservir la communauté de la région, en matière d’accompagnement et de facilitation dans le processus d’investissement, soutient le Cfi.

Malherbe Dorvil, président de la chambre de commerce et d’industrie du Nord, se dit satisfait de cette initiative et promet la collaboration de la chambre dans le bon fonctionnement du bureau de facilitation des investissements.

Selon les statistiques, la majorité des grands projets d’investissement, de création de biens et services est concentrée dans la région de l’Ouest, soit 77% contre 23% pour le reste du pays, dont 1% dans le Nord.

Malherbe Dorvil dit déplorer la réalité du système économique du Nord qui est surtout basée sur le commerce et la vente des produits importés.

Il encourage les hommes et femmes d’affaires du Nord à se lancer dans la production des biens et services industriels en profitant des nouvelles dispositions annoncées par le gouvernement. [wj kft gp apr 16/07/2012 10 :00]