A travers Haiti

Haïti-Vacances : Les jeunes du Plateau Central attirés par les petits boulots


jeudi 28 juin 2012

Correspondance Ronel Odatte

Hinche, 28 juin 2012 [AlterPresse] --- Conférences, jeux de correspondance, tournois de football, excursions… les activités traditionnelles de vacances sont lancées au Plateau Central, avec tout de même, cette année 2012, une effervescence inédite : de jeunes écolières et écoliers se mettent aux petits boulots pour payer leurs vacances, constate AlterPresse.

Les sites touristiques comme bassin Zim, le lac de péligre, les grottes de Layaye commencent déjà à recevoir leurs vagues de visiteurs.

Cet été 2012, la ville de Hinche, (chef lieu du Plateau Central) pourrait recevoir beaucoup plus de visiteuses et visiteurs venant des départements du Sud-Est, de l’Ouest et de l’Artibonite (Nord) en raison de la réhabilitation (effective depuis plusieurs mois) ,de la route nationale # 3.

Alors que les touristes et autres fêtards affluent, les jeunes du département s’impliquent, retroussent leurs manches. Serveurs, techniciennes de salon de coiffure, vendeuses... pour eux, pas de sot métier.

Ginette Louis, 19 ans, en 9e année fondamentale au Collège Sacré-Cœur de Hinche, espère profiter des vacances pour faire du commerce.

« Après les examens officiels, je pense acheter des mangues ou de la banane pour les revendre à Port-au-Prince… Si tout va bien, avant la rentrée des classes je pourrais me rendre à la Citadelle [Laferrière, à Milot dans le Nord du pays] », confie t-elle.

Joël Joseph a 26 ans, il est en rhéto au Collège Saint Louis. Il vient tout juste de suivre un stage en production radiophonique à Radyo Vwa Peyizan Papay (Radio Voix des Paysans de Papaye). Durant les grandes vacances, Joël Joseph compte accompagner ses camarades à Jacmel (Sud-Est) pour une visite d’information.

« Ce sera notre première visite là-bas. Nous en profiterons pour discuter sur des sujets d’intérêt général, comme le tourisme, l’éducation, la responsabilité citoyenne et les droits de l’homme », explique Joseph.

A Hinche, à Mirebalais et comme dans tout le reste du département du Centre, les petits restaurants ne manquent pas de serveuses et de serveurs.

On y rencontre souvent des jeunes de moins de vingt ans qui se montrent plutôt fiers de travailler pour gagner des sous. L’objectif pour beaucoup, c’est d’avoir les moyens économiques de fêter royalement lors de la fameuse fête patronale Notre dame du Mont Carmel de Saut-d’Eau le 16 juillet 2012 (bas Plateau Central).

Les salons de beauté reçoivent également pas mal de jeunes qui veulent apporter leur aide aux propriétaires.

Ketia Jean Mateus et Roodeline Pierre, qui vont subir prochainement les examens de fin d’études secondaires (1re partie), travaillent depuis plus d’une semaine dans un prestigieux salon de beauté, situé au cœur de la ville de Hinche.

« Au bout de 5 semaines, nous pensons pouvoir payer les frais de notre voyage à Camp Louise (département du Nord) », indique l’une d’entre d’elles.

Les vacances sont aussi un moment de rêver et de lancer une carrière pour des jeunes, à l’image d’Emmanuel B. Daniel. En classe de seconde au Lycée Dumarsais, Daniel veut devenir un rappeur et compte gagner le cœur de nombreux fans durant les différentes festivités avec son groupe.

D’autres, cependant, ne veulent pas se détacher de leur routine. Dans leur cas, travailler durant les vacances n’est pas une première.

Mercidier François, qui étudie les sciences administratives à l’Université Queensland (à Hinche), indique qu’il compte réparer des ordinateurs et rester sourd au vacarme qui se prépare.

« C’est mon métier. A chaque fin de session, j’ai toujours consacré mon temps à ce travail », lâche t-il. [ro kft gp apr 28/06/2012 11:00]