HaitiWebdo

HaïtiWebdo - Semaine du 17 au 23 juin 2012

Haïti–Conjoncture : Changement de constitution ou l’amorce d’une nouvelle crise ?


lundi 25 juin 2012

P-au-P, 25 juin 2012 [AlterPresse] --- La présidence haïtienne a ouvertement pris position pour le retour à la version amendée de la constitution de 1987 lors d’une cérémonie tenue au palais présidentiel le mardi 19 juin dernier, une démarche qui inquiète bien de politiques qui présagent à leur tour une crise dans le pays.

Pour une réédition du texte amendé…

Voté par l’Assemblée nationale le 9 mai 2011, publié dans le journal officiel le moniteur le vendredi 13 du même mois, officiellement bloqué par un arrêté présidentiel daté du 3 juin 2011 pour irrégularités, le texte amendé de la constitution de 1987 est réédité pour publication dans le journal officiel le moniteur, depuis le 19 juin 2012, selon le vœu du président Michel Joseph Martelly.

Les sénateurs William Jeanty, Wetsner Polycarpe et le politique Evans Paul estiment que cette démarche de la présidence initie une nouvelle « crise institutionnelle » dans le pays.

D’ailleurs une nouvelle erreur s’est glissée dans ce nouveau texte. L’article 137 qui fait l’obligation au premier ministre désigné de passer devant le parlement pour l’étude et l’évaluation de son dossier, est fondamentalement modifié. Désormais le premier ministre nommé par le président n’a plus besoin de comparaître devant les parlementaires, sauf pour son exposé de politique générale.

Imbu de la conséquence de cette omission dans la version amendée rééditée, Simon Dieuseul Desras, président du sénat, a adressé une lettre à la présidence haïtienne pour lui demander de corriger cette « erreur ».

Une nouvelle directrice générale au Conseil électoral !

Sans la création d’un nouveau conseil électoral, le président Michel Martelly a décidé de nommer par arrêté présidentiel Gabrielle Yacinthe comme la nouvelle directrice générale du Conseil électoral. Celle-ci remplace à ce poste Pierre- Louis Opont.

Bien avant son actuelle nomination Gabrielle Yacinthe jouait le rôle de la mairesse de Port-au-Prince, suite à une autre nomination de la présidence ; elle avait remplacé le maire élu Muscadin Jean Yves Jason dont le mandat était arrivé à terme.

Le Conseil électorale était jusque-là provisoire et avait pour tâche l’organisation des dernières élections législatives et présidentielles de 2010 et 2011 (1er et second tour).

Le gouvernement qui promet d’organiser de nouvelles élections législatives et locales à la fin de l’année, devra établir un autre Conseil électoral.

Audit et contrat de reconstruction …

Le premier ministre Laurent Salvador Lamothe souhaite que la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca) soumette un autre rapport d’analyse de 40 contrats de reconstruction audités par une commission mise en place par l’ancien premier ministre Garry Conille.

Après son investiture Laurent Lamothe avait promis de maintenir cette commission et de prendre en considération les résultats de son travail.

Incendie d’un marché … convocation de l’ancien Maire élu Muscadin Jean Yves Jason

Un incendie s’est déclaré au marché du port communément appelé ‘’ guérite’’ (bas de la ville de Port-au-Prince) en début de matinée du lundi 18 juin 2012.

Le sinistre, d’origine pour le moment inconnue, a dévasté une bonne partie du marché.

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Jean Renel Sénatus avait convoqué au parquet l’ancien maire Muscadin Jean Yves Jason le mercredi 20 juin dans le cadre de ce même dossier.

L’avocat de l’intéressé, Newton Saint-Juste, a répondu à la convocation en déplorant une ambigüité au niveau du nom de son client dans le cachet de comparution.

André Michel un autre avocat de Jean Yves Jason, parle d’ « attaque politique ».

Au début de l’année c’est le marché de Tabarre (périphérie nord) qui a été incendié et le maire de la commune en question Frantz Théodat a été également appelé à répondre aux questions de la justice.

Le carnaval des fleurs…

Port-au-Prince accueillera les 29, 30 et 31 juillet le carnaval des fleurs, a annoncé le ministère de la culture dirigée par Mario Dupuy. Cette activité vise à projeter une autre image d’Haïti à l’étranger et à attirer les touristes au pays.

65 millions de gourdes seront dépensées pour la réalisation de cette fête des fleurs.

L’allumage de la flamme dite éternelle au champ de mars, et la pratique du carnaval des fleurs restent deux phénomènes qui ont marqué la dictature des Duvalier de 1957 à 1986.

320 millions de gourdes pour les examens d’État … le Menfp est prêt

Le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp) se dit prêt pour l’organisation des examens d’État pour l’année académique 2011 -2012 qui se dérouleront du 3 au 27 juillet.

« (…) nous sommes prêts à 70 %(…) », a déclaré à AlterPresse Jackson Pléteau directeur de l’enseignement secondaire, le jeudi 21 juin dernier.

274,451 candidates et candidats devront être examinés au niveau de la sixième année fondamentale, 193,370 pour la neuvième année fondamentale, 114,748 pour la rhéto régulière, 64 772 candidats pour la philo régulière et 1 800 pour le nouveau secondaire.

Un montant de 320 millions de gourdes est alloué à la tenue de ces examens.

Insécurité …

Wilner Philémon est le nom d’un homme de 42 ans tué sur la route de Lalue (centre de la capitale) le vendredi 22 juin dernier. Ce dernier qui travaillait au service d’un Collège de la capitale revenait de la banque, a-t-on appris.

D’un autre côté Occène Phanord, un agent de change informel de 52 ans, a été également assassiné à l’Avenue Poupelard le mercredi 20 juin écoulé. Il a rendu l’âme après avoir été atteint de plusieurs projectiles.

Par ailleurs, Enrique Flores Arevalo, un sergent chilien membre de la sécurité de l’ambassade chilienne à Port-au-Prince, a été abattu à Pétion-ville (périphérie est) le dimanche 17 juin.

Arevalo avait 44 ans et appartenait à la marine chilienne. Il était père de deux enfants, selon des informations dont a pris connaissance AlterPresse.
[ srh kft gp apr 25 /6/2012 11 :20]