Español English French Kwéyol

Haïti- Environnement : La présidence préconise une politique nationale sur les déchêts

P-au-P, 7 mai 2012 [AlterPresse]--- « Il est impératif que nos rues soient propres, pour que notre pays puisse offrir un visage attrayant, tant à ses filles et fils qu’à ses visiteuses et visiteurs », recommande la présidence haïtienne, face à la situation d’insalubrité dans le pays qu’elle qualifie de catastrophe écologique.

Le président Joseph Michel Martelly s’est exprimé ainsi lors de la clôture, le 4 mai 2012, d’un colloque national de deux jours tenu sur la problématique de la gestion des déchets solides, à l’est de la capitale haïtienne.

Débuté le jeudi 3 mai, ce colloque a réuni plusieurs hauts-cadres des secteurs public et privé en vue de d’un partage de propositions dans la gestion des déchets solides à l’échelle nationale.

Apportant son soutien à ce colloque national sur les résidus solides, la présidence espère que ces assises déboucheront sur des pistes de solutions pouvant « transformer ce qui est aujourd’hui une nuisance [les déchets] en une opportunité, grâce à l’adoption d’une politique cohérente de gestion des ordures ».

« J’attends que les recommandations, sorties de nos réflexions, s’inscrivent en planification réaliste visant à implanter, dans le paysage haïtien, des usines de composts, des unités de productions énergétiques », souhaite Martelly.

Cela contribuera à l’édification d’une Haïti de progrès continus, croit-il.

« Les ordures c’est de l’or », fait-il valoir.

Toutefois, les services de base, comme le courant électrique, l’eau potable, sont indispensables pour l’installation des milliers d’entreprises que le gouvernement souhaite accueillir bientôt, reconnait la présidence.

Au palais national, une cellule dénommée « Vil pwòp », (en français : ville propre) a été mise en place par Martelly dans la perspective de rendre la salubrité aux villes d’Haïti, fait savoir le président.

Aucune information n’est donnée sur l’articulation de cette cellule avec le service métropolitain de collecte des résidus solides (Smcrs), entité institutionnelle en charge de la collecte des résidus solides et autres immondices sur le territoire national. [emb kft rc apr 07/05/2012 8:26]