Haïti-Sécurité : Une « petite hausse » de la criminalité, selon la MINUSTAH

P-au-P, 8 mars 2012 [AlterPresse] --- « Y’ a une petite augmentation de la criminalité » et « Y a un pic de criminalité ces dernières semaines » sont les propos respectifs du nouveau porte parole de la police des Nations Unies en Haïti, Michel Martin, et la porte parole de la mission onusienne en Haïti, Sylvie Van Wildenberg, au sujet de la situation securitaire actuelle du pays.

Ils ont fait ces déclarations dans le cadre d’une conférence de presse tenue le 7 mars à la base logistique de la mission, au nord de la capitale.

Plusieurs cas d’assassinat sont enregistrés ces derniers jours, parmi lesquels, celui du confrère Jean Liphète Nelson, directeur général d’une station de radio communautaire à Cité Soleil, tué par balles le 5 mars dernier, ou encore le meurtre de Venel Joseph dans la nuit du 6 au 7 mars.

Ces cas, selon Wildenberg, ne font que rendre « plus visible un phénomène qui n’est pas nécessairement en augmentation ces jours-ci ».

« On veut rassurer la population », explique Michel Martin, qui remplace Raymond Lamarre en tant que porte parole de la police des Nations Unies en Haïti.

Le président de la République, Michel Martelly, avait ouvertement nié la hausse de l’insécurité dans le pays au début de la semaine en estimant qu’il serait bien de faire un bilan des six derniers mois de 2011 pour savoir si oui ou non il y a une augmentation de l’insécurité dans le pays.

Ces cas d’insécurité arrivent à un moment où plusieurs dossiers sont sur le tapis politique, notamment, un gouvernement démissionnaire qui doit être remplacé et un désaccord ouvert entre la présidence et le parlement haïtiens.

Toutefois, les portes paroles Wildenberg et Martin considèrent la hausse de criminalité comme un phénomène global affectant la Caraibe et l’Amérique latine. [ rh apr 8/3/ 2012 11:45]