Español English French Kwéyol

Haïti-Pénurie de gazoline : Les commandes sont arrivées

P-au-P, 13 févr.2012 [AlterPresse] --- L’arrivée de deux cargaisons de carburant devra permettre à la distribution normale et régulière de gazoline d’être effective à partir du mardi 14 février 2012, informe à AlterPresse le secrétaire d’État à l’énergie René Jean Jumeau.

« Deux commandes sont arrivées. La distribution se fait dans les stations de services (...). Tout devrait rentrer dans la normale », affirme Jean Jumeau.

Une cargaison spéciale, destinée à pallier le problème, est arrivée le jeudi 9 février et celle dite normale est entrée dans le pays depuis le samedi 11 février à 1:00 pm locale (18:00 gmt).

« Maintenant, tout est retourné à la normale », insiste le secrétaire d’État Jean Jumeau.

Une rareté de la gazoline est constatée sur le marché haïtien depuis le mardi 7 février.

Cette pénurie a occasionné de longues files de citoyennes et de citoyens (munis de bidons) ainsi que de voitures et de motocyclettes dans les stations d’essence.

Jusqu’à dimanche 12 février 2012, les consommatrices et consommateurs continuaient à s’amasser encore dans les différents points de ventes pour pouvoir acheter du carburant.

Cette pénurie a également provoqué un ralentissement de la circulation en différentes artères et circuits de transports publics, ainsi qu’une une rareté des moyens de transports en commun.

Certaines commerçantes et certains commerçants du marché informel ont profité de la circonstance pour augmenter les prix de leurs marchandises.

Seule la distribution de gazoline reste concernée par ce manque, provoqué par un retard dans l’approvisionnement en produits pétroliers obtenus du Venezuela.

En temps normal, les cargaisons de produits pétroliers arrivent toutes les deux semaines du Venezuela.

L’importation des produits pétroliers relève de l’État haïtien qui place les commandes, rappelait récemment l’association nationale des distributeurs de produits pétroliers (Anadipp).

Haïti se procure, du Venezuela, en produits pétroliers (diesel, gazoline, kérosène plus connu sous le nom de gaz blanc dans le pays, asphalte) depuis 2007.

Ces échanges commerciaux entrent dans le cadre de l’accord Petro Caribe, lequel garantit des facilités de paiement aux pays membres.

La République bolivarienne du Venezuela vient d’annoncer une augmentation de la quantité de barils, destinée quotidiennement à Haïti qui passe de 14 à 20 000 barils par jour. Ce, après une rencontre entre Hugo Chavez et Michel Martelly au tout début du mois de février 2012.

Entre 2007 et 2012, Haïti a vécu diverses périodes de pénurie de carburant, malgré les facilités de paiement garanties avec l’accord Petro Caribe.

Dans ces cas de rareté, pour les commandes dites « spots » ou commandes spéciales, l’importation de produits pétroliers est faite via d’autres pays, en fonction de la meilleure disponibilité, du meilleur prix et du meilleur délai d’acheminement.

La quantité totale à importer est déterminée à partir des besoins formulés par les trois compagnies pétrolières distributrices de produits pétroliers en Haïti : Sol, Total et Distributeurs nationaux S.A. (Dinasa). [rh kft rc apr 13/2/2012 10:31]