Développement durable

Haïti-Séisme-2 ans : Quelles leçons pour la reconstruction ?


jeudi 12 janvier 2012

Par Ralph Henry

P-au-P, 12 janv. 2012 [AlterPresse] --- Deux ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, les citoyennes et citoyens ne semblent pas encore avoir appris les leçons sur la manière de construire et la qualité des matériaux à utiliser dans le cadre de leurs nouvelles constructions, estime Alfred Piard, directeur général du ministère des travaux publics, transports et communications (Mtptc) dans des déclarations à AlterPresse

« Il y a des gens qui continuent à construire de la même façon (qu’avant le tremblement de terre) c’est bien dommage », déplore Piard.

Qu’il s’agisse des matériaux utilisés, de leur qualité, des modes de construction, des caractéristiques des terrains sur lesquels seront implantées les maisons, les enjeux, notamment au regard des aléas sismiques, sont encore loin de susciter la compréhension générale.

Certains habitants vont même jusqu’à reprendre des chantiers, fermés sur décisions des municipalités en différents points de la zone métropolitaine de la capitale Port-au-Prince.

« Nous constatons la poursuite de constructions, de la même manière qu’avant le 12 janvier 2010, comme si rien ne s ;était passé à cette date-là », relève encore Piard, insistant sur la non adéquation aux normes requises de plusieurs infrastructures de logement remontant à avant janvier 2010.

Apparemment conscient du phénomène de “laisser-aller” chez beaucoup de citoyennes et citoyens, des lacunes et faiblesses institutionnelles, le ministère des travaux publics décide de mettre en œuvre une campagne de sensibilisation et de communication, l’objectif : « 

« Porter les gens à bâtir autrement, à changer de comportement à travers toute la chaîne de construction » en « utilisant des matériaux de qualité ». , est l’objectif poursuivi dans le cadre de cette campagne de sensibilisation institutionnelle, lancée le mardi 10 janvier 2012.

Intensification dans la disponibilité d’affiches géantes (dont 80 mille posters sur les murs), spots télévisés, tous les moyens de communication de masse seront mis en branle stimuler la population.

Avec l’apport d’organisations partenaires, telles la coopération suisse en Haïti, le ministère des travaux publics entend assurer des séances de formation pour maçons, à qui seront dispensées.les connaissances basiques sur les normes de construction parasismique.

Dans cette perspective, le Mtptc compte également instituer un programme de certification, à travers lequel il mettra à la disposition des habitantes et habitants, qui planifient de construire, des listes de compagnies ou d’entreprises fournisseuses de matériaux de qualité.

Le programme de certification envisagé accordera une place importante aux petites et moyennes entreprises, productrices de matériaux de qualité, pour favoriser les petits et moyens entrepreneurs. [rh kft rc apr 12/01/2012 9:17]