Haïti-Transport aérien : 3 officiels du gouvernement sortis indemnes après un atterrissage forcé d’un hélicoptère

P-au-P, 12 nov. 2011 [AlterPresse] --- Le premier ministre Garry Conille et 2 de ses ministres sont sortis sains et saufs de l’atterrissage forcé d’un hélicoptère, à bord duquel ils se trouvaient en fin d’après midi du samedi 12 novembre 2011, dans la zone de Bélot, sur les hauteurs à l’est de la capitale Port-au-Prince, a confirmé à l’agence en ligne AlterPresse Israël Jacky Cantave, porte-parole du bureau du premier ministre.

“Oui, les 3 ministres étaient à bord de l’hélicoptère. Tout va bien maintenant”, a précisé Cantave.

Le premier ministre Garry Conille, son ministre de l’intérieur, des collectivités territoriales et de la défense nationale Thierry Mayard Paul, ainsi que celui des affaires étrangères et des cultes Laurent Lamothe avaient, préalablement, rejoint le président Michel Joseph Martelly dans un hôtel de la zone. Ils envisageaient des dispositions quant à la détérioration de la situation dans un point frontalier avec la République Dominicaine, où 5 compatriotes Haïtiens ont été assassinés par des ressortissants Dominicains en représailles à la mort par balle d’un des leurs.

“Il n’y a pas eu de blessés. Les passagers, dont les 3 ministres, ont regagné leur domicile”.

L’appareil venait à peine de décoller, aux environs de 5:30 pm locales (22:30 gmt), quand un épais brouillard a gêné la visibilité du pilote de l’hélicoptère, le contraignant à un atterrissage d’urgence dans la zone de Bélot.

La localité de Bélot est située sur le pic montagneux le plus élevé d’Haïti (le morne La Selle, d’une altitude de 2,800 mètres), généralement traversé par des nuages dans l’après-midi.

Quelques heures auparavant, la présidence d’Haïti avait envoyé ses sympathies au gouvernement du Mexique, qui a perdu son ministre de l’intérieur et 6 autres passagers dans le crash d’un hélicoptère survenu la veille, le 11 novembre 2011. [rh rc apr 12/11/2011 21:45]