Changement climatique : Via Campesina veut de vraies solutions

P-au-P, 4 nov. 2011 [AlterPresse] --- L’organisation internationale Via Campesina appelle les mouvements sociaux du monde entier à se mobiliser contre les « fausses solutions » au réchauffement de la planète à l’occasion de la journée internationale de la souveraineté alimentaire, le 5 décembre décembre.

Cette date sera marquée cette année par une conférence internationale sur le climat, la COP 17, prévue à Durban en Afrique du Sud. Il s’agit de la 17e conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Pour Via Campesina, la COP 17 ne sera « qu’une plateforme pour les multinationales, par le biais de leurs gouvernements, pour pousser à l’accélération de la marchandisation complète de la nature ».

« L’humanité est confrontée à une crise alimentaire, économique et écologique qui est indissociable du système néolibéral capitaliste régissant la production, la distribution et la consommation alimentaire », indique Via Campesina, mettant en garde contre les « fausses solutions ».

Via Campesina entend réclamer lors de la mobilisation du 5 décembre, une révolution agroécologique pour contrecarrer le réchauffement de la planète, la souverainete semencière et des actions contre des multinationales telles Mosanto, et la restructuration du système alimentaire suivant les besoins de l’humanité.

De plus en plus, le changement climatique inquiète les nations du monde, particulièrement les pays insulaires et pauvres comme Haïti. Outre des changements dans les habitudes alimentaires et l’état de santé de la population du pays, les experts prévoient une augmentation de la température de 0,8 degré à 1,0 degré d’ici 2030. [kft apr 4/11/2011 11 :40]