Haïti-Sécurité : La PNH se montre déterminée à traquer les évadés de prison

P-au-P, 27 oct. 2011[AlterPresse] --- Le porte parole adjoint de la Police Nationale d’Haïti(PNH), Garry Desrosiers, réaffirme le dévouement de l’institution policière à exécuter les décisions de justice et a informé des dernières opérations menées par la police.

Garry Desrosiers fait savoir lors d’une conférence de presse le 26 octobre,
qu’ « automatiquement que c’est le Parquet de Port-au-Prince qui ordonne d’arrêter un évadé de prison ou n’importe qui la mission de la police c’est de l’arrêter ».

Desrosiers a fait ces déclarations, en répondant à une question touchant au dossier du député des communes de Delmas et de Tabarre (Nord de la capitale), Arnel Bélizaire, objet d’un avis de recherche de la justice.

Le commissaire a.i du gouvernement près du Parquet de Port-au-Prince a envoyé au cours de cette semaine une correspondance à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), demandant de mettre le député (actuellement en voyage en France) sous les verrous.

Garry Desrosiers confirme que le nom du député est sur une liste de 11 anciens détenus dressée par le Tribunal de première instance.

Le député Arnel Bélizaire qui devrait bénéficier de son immunité parlementaire est aujourd’hui accusé d’évasion.

Cette poursuite en justice contre le parlementaire arrive peu de temps après une altercation verbale avec le chef de l’État Michel Martelly au palais présidentiel.

Le porte parole précise que « la police est là pour exécuter toutes les décisions des institutions publiques de justice » et qu’il ne parle pas d’une personnalité particulière.

Par ailleurs, Desrosiers rapportant les dernières interventions policières, indique que 11 personnes dont 2 évadés de prison, ont été arrêtées. Une arme à feu a été saisie, affirme t-il.

Par ailleurs un orphelinat qui hébergeait 41 enfants a été fermé par la brigade des mineurs de la direction centrale de la police dans la commune de Carrefour (sud de la capitale).

Selon le porte parole de la PNH, les enfants ont été transférés dans d’autres maisons d’accueil. [rh kft apr 27/10/ 2011 10:50]