Español English French Kwéyol

Le Salvador et le reste de l’Amérique Centrale affectés par de fortes inondations

P-au-P., 26 oct. 2011 [AlterPresse] --- Le Salvador et le reste de l’Amérique centrale sont affectés par de fortes inondations suite à des pluies diluviennes qui s’abatttent sur la région, selon des informations communiquées par l’ONU.

Le Salvador est confronté à l’une des pires catastrophes de son histoire, selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

L’institution onusienne indique que 69% du pays est affecté. Les inondations ont fortement endommagé des routes et les infrastructures isolant beaucoup de zones.

La situation est également précaire au Guatemala, au Nicaragua, au Honduras et au Belize.

Actuellement, OCHA estime que le nombre total de personnes touchées est de 1,2 million.

Au Honduras, les inondations ont détruit 64% des cultures de riz et au Guatemala, certaines régions ont perdu 80% de leurs récoltes, informe-t-on de même source.

Des dégâts causés par des inondations ont également été signalés au Costa Rica et dans l’Etat mexicain de Tabasco. Cependant ces dégâts sont moins intenses dans ces régions.

Actuellement, OCHA estime que le nombre total de personnes touchées est de 1,2 million.

Les agences humanitaires des Nations Unies sont en train d’intensifier leurs efforts pour fournir des abris, de la nourriture et des services de santé aux victimes.

Lors d’ ;un point de presse à Genève, une porte-parole d’OCHA, Elizabeth Byrs, a déclaré qu’un appel de fonds d’urgence a été lancé mardi 25 octobre par l’ONU avec le gouvernement du Salvador pour pouvoir assister 300.000 personnes dans les six prochains mois.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé une opération d’urgence en coopération avec les gouvernements locaux et fournit déjà de la nourriture à environ 230.000 personnes.

L’agence a exprimé son inquiétude concernant l’insécurité alimentaire alors que la région était déjà confrontée à des prix alimentaires en augmentation, ce qui sera exacerbé par les pertes de récoltes. [gp apr 26/10/2011 10 :30]