HaitiWebdo

HaitiWebdo - Semaine du 9 au 15 octobre 2011

Haïti-Conille-Martelly : Entre promesses et défis…


samedi 15 octobre 2011

P-au-P, 15 oct. 2011 [AlterPresse] --- La semaine du 9 au 15 octobre a été dominée par la ratification, par les deux chambres du Parlement, de l’énoncé de la déclaration de politique générale du premier ministre Garry Conille devenu Chef de gouvernement. Tel que déjà annoncé par le président Michel Martelly, Garry Conille entend axer la politique gouvernementale sur l’éducation, l’État de droit, l’emploi, l’environnement, ainsi que (ajoute-t-il) l’énergie.

De son coté, le président Martelly, qui a placé la semaine sous le signe de la « réconciliation » en rencontrant plusieurs anciens chefs d’État, prévient qu’il peut être « cynique ».

Le Parlement valide la déclaration de politique générale de Garry Conille

Des 89 députés présents, lors d’une séance marathon, débutée aux environ de 17 heures (heure locale) le vendredi 14 et qui a pris fin le lendemain a 08 :30, 81 ont voté pour, 7 se sont abstenus et aucun d’entre eux n’a voté contre. Selon la procédure, le président ne vote pas.

Le premier ministre Garry Conille est devenu à 45 ans, le 18e et le plus jeune chef de gouvernement depuis 1988.

La veille, le Sénat avait ratifié son énoncé de politique générale et son cabinet ministériel par 16 voix pour, 4 contre et 6 abstentions.

« Nous avons écouté les réserves et questionnements », a dit Conille à la Chambre des députés. Il a affirmé sa disposition à travailler avec le parlement pour affronter les problèmes du pays, car, a-t-il dit, « le peuple ne peut plus attendre ».

Martelly « cynique »

Le président Michel Martelly salue la ratification de la déclaration de politique générale de Conille à la Chambre basse et indique que l’investiture du nouveau gouvernement se fera le 18 octobre.

Il a fait cette annonce le 15 octobre en revenant de Santo Domingo où il a assisté à la conférence de Biarritz. Martelly en a profité pour lancer des mises en garde et prévenir qu’il sera de plus en plus ferme et même « cynique ».

Ses mises en garde ont été particulièrement adressées à des députés qui seraient des « repris de justice » et qui se seraient « réfugiés au parlement » à la recherche d’immunité.

Lors de la séance de ratification de Conille, des députés ont rapporté un incident opposant le chef de l’État et le député Arnel Belizaire le 12 octobre au cours d’une réunion au palais présidentiel. Selon les témoignages, le président a tenu des propos obscènes et les deux hommes ont failli en venir aux mains.

A la rencontre des anciens présidents

Dans le cadre d’une série de visite aux anciens chefs d’état haïtiens, le président Martelly a rendu visite cette semaine à Prosper Avril, Jean Bertrand Aristide, Jean Claude Duvalier et Boniface Alexandre.

Qualifiant d’historique cette série de visite déjà entreprise dans le cadre de la semaine baptisée « semaine de la réconciliation », Martelly indique que l’arme de la dialectique doit primer sur la dialectique des armes, ce qui de son avis, facilitera le développement du pays.

L’ancien dictateur Jean-Claude Duvalier est sous instruction judiciaire après des plaintes déposées contre lui pour des crimes commis durant son règne de 1971 à 1986.

Le mandat de la mission de l’ONU, prorogé et réduit d’environ 2500 membres

Sans surprise, le conseil de sécurité de l’organisation des Nations Unies (Onu) a approuvé la prorogation, pour une année supplémentaire (jusqu’en octobre 2012) de la mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti, comme le souhaitait le secrétaire général, Ban Ki Moon.

Le conseil de sécurité a aussi décidé que d’’ici au mois d’octobre 2012, l’effectif de la Mission passera d’environ 13.000 soldats et policiers à un peu plus de 10.500 membres. La Minustah va ainsi compter 7.340 soldats et 3.241 policiers après le retrait.

Déployée depuis juin 2004 et commandée par le Brésil, la Minustah compte 18 pays contributeurs en effectifs, dont une majorité de pays latino-américains.

Le chef civil de la Minustah, Mariano Fernandez Amunátegui, a estimé mercredi que les progrès importants dans la stabilisation du pays justifiaient le projet de réduction des effectifs.

Entre-temps la mobilisation pour le départ de la Minustah ne démord pas. Une marche est prévue de Léogane (à 17 km au sud de Port-au-Prince) jusqu’à la capitale pour rejeter la présence des casques bleus sur le territoire haitien.

Le Sénat approuve le Conseil de la BRH

Le Sénat de la République a approuvé, jeudi 13 octobre, par 20 voix pour, 0 contre et 2 abstentions la nomination du Conseil d’administration de la Banque de la République d’Haïti (BRH) modifié en septembre dernier par le président Michel Martelly.

Le conseil, composé désormais de Charles Castel (gouverneur), Georges Henry Fils (vice-gouverneur), Jean Badin Dubois (directeur général) et Georgette Jean Louis (membre), et Fritz Duroseau (membre) restera aux commandes de la BRH jusqu’à octobre 2014.

Les cas de choléra se multiplient dans la Grand’Anse, le Nord et l’Artibonite

Les cas de choléra se sont multipliés ces derniers jours dans les départements du Nord, de l’Artibonite et de la Grand’Anse (sud-ouest). Cette recrudescence est due à des pluies torrentielles qui se sont abattues sur le pays ces derniers jours.

D’après le directeur général du ministère de la Santé publique, Dr Gabriel Timothée, on a enregistré plus de 150 cas de personnes atteintes de l’épidémie dans le Nord. Les informations disponibles au MSPP jusqu’au 12 octobre, ont révélé un total de 8 cas de décès dans le Nord.

Cinq décès ont été dénombrés sur des centaines de cas de personnes atteintes dans la Grand’Anse. De nombreux cas ont également été enregistrés dans le Sud et l’Artibonite.

La présidence ordonne la reprise des travaux

La Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (Dinepa) et l’ambassade d’Espagne ont le feu vert pour reprendre la construction d’une station d’épuration des eaux usées et d’excrétas à Titanyen (périphérie nord). « Considérant la nécessité pour l’Etat de procéder à la construction d’une station moderne de traitement des eaux usées dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince ; considérant la nécessité pour l’Etat de disposer d’un espace pour implanter ladite station ; qu’il y a lieu de déclarer d’utilité publique une propriété localisée au nord de la ville de Port-au-Prince », lit-on dans les considérations d’un arrêté publié dans le journal officiel Le Moniteur en date du 6 octobre 2011.

Financés à hauteur de deux millions de dollars américains par le gouvernement espagnol, les travaux de construction de la station d’épuration - à 80% achevés - ont été stoppés en décembre 2010, suite à la contestation de plusieurs particuliers se présentant comme des propriétaires du terrain.

La Douane de Port-de paix a un nouveau directeur

Un nouveau directeur a été installé la semaine dernière à la tête de la douane de Port-de-Paix. Vladimir Thermitus remplace à ce poste Roger Merveille qui est transféré à la Direction générale des Douanes.

Installation d’une nouvelle commission communale au Cap-Haïtien

Un nouveau conseil municipal a été installé cette semaine à la mairie du Cap-Haïtien (nord) en remplacement de l’ancien conseil dirigé par Michel St- Croix. La nouvelle commission municipale, par la voix de son titulaire Wilbrode Béon, se fixe trois objectifs : permettre à tous les enfants d’abandonner les rues ; élaborer un cadre de construction ; entamer la construction d’un site de décharge pour la ville.

Abdou Diouf a effectué une visite en Haïti

À l’invitation du président de la République Michel Joseph Martelly le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf a effectué une visite de 48 heures (12-13 octobre) en Haïti dans le but de renforcer la coopération entre l’OIF et l’état haïtien.

« La Francophonie toute entière demeure solidement engagée à accompagner Haïti au niveau de la consolidation de la démocratie, ainsi que de la mise en oeuvre des actions ciblées en matière d’éducation, d’enseignement supérieur et de refonte institutionnelle, en collaboration avec le nouveau gouvernement et les partenaires internationaux », a déclaré Abdou Diouf.

Haïti primée meilleur groupe déguisé au « Miami carnival »

Haïti a remporté le meilleur prix de la 27e édition de « Miami carnival », expression visible de partage d’une passion culturelle caribéenne qui a eu lieu le dimanche 9 octobre 2011. Plus de 20 bandes déguisées représentant chacun une île de la Caraïbe, notamment Haïti, Barbade, Dominique, Antigua, îles Turks et Caicos, îles Vierges, Guyane, Jamaïque, Sainte-Lucie, Trinidad & Tobago, portant des costumes somptueux ont enchanté des milliers de carnavaliers venus supporter leur pays.

La scolarisation gratuite n’est toujours pas effective à Mirebalais

La scolarisation gratuite n’est toujours pas effective à Mirebalais, deux semaines après la rentrée des classes, rapporte le quotidien Le Nouvelliste. Bien des parents se plaignent de cette situation jugée anormale. De nombreux enfants se sont inscrits à ce programme de scolarisation gratuite et attendent impatiemment que les responsables du bureau représentant le Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle(MENFP) à Mirebalais leur disent où et quand les cours seront dispensés.

Yves Jean-Bart blâmé

La commission d’éthique de la FIFA a pris des décisions ce vendredi sur des cas de corruption à l’encontre de plusieurs officiels de l’Union Caribéenne de Football (CFU). Le président de la fédération haïtienne de footbal, Yves (Dadou) Jean-Bart, a tout simplement été blâmé par la FIFA sur cette affaire.

Plusieurs responsables de fédérations de football de la Concacaf ont été suspendus pour plusieurs mois de toute activité liée au foot et certains ont même écopé d’une amende.

Yves (Dadou) Jean-Bart figure parmi les officiels qui ont reçu un avertissement de la part de la commission d’éthique de la FIFA.

Au moins 1.584 Dominicains d’ascendance haïtienne dénationalisés

Au moins 1.584 Dominicains sont dénationalisés par l’application de la Résolution 12/07 qui empêche aux Dominicains d’ascendance haïtienne d’avoir des documents d’identification, selon les résultats d’une enquête menée par le Service Jésuite aux Réfugiés et aux Migrants (SJRM). La résolution adoptée en 2007 est appliquée par la Junte Centrale Electorale. Cette disposition affecte directement l’accès à la documentation et indirectement à l’école. Elle empêche à cette population l’accès aux études, et à un emploi décent. [sfd apr 15/10/2011 14:00]