Haïti-Politique : La présentation de la politique générale de Conille ce 13 octobre reste incertaine

P-au-P, 12 oct. 2011 [AlterPresse] --- Il n’est toujours pas certain que le premier ministre Garry Conille se présentera ce 13 octobre au Senat pour la séance de validation de son programme de gouvernement, apprend AlterPresse de source parlementaire.

« Le premier ministre Garry Conille a adressé, lundi, une lettre au bureau du Sénat pour l’informer qu’il est prêt à venir présenter l’énoncé de déclaration de sa politique générale », a précisé, à des journalistes, le président du Sénat Jean Rodolphe Joazile.

« Personnellement, a poursuivi Joazile, je lui avais répondu qu’il doit d’abord envoyer au Sénat le document de l’énoncé de sa politique générale 24 heures avant la séance, et depuis j’attends le document pour pouvoir fixer la séance. »

Si le premier ministre envoie le document ce mercredi au Sénat, la séance pourrait être fixé à jeudi, le cas échéant, nous l’attendons, a souligné Jean Rodolphe Joazile. « Rien n’est certain », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le président de l’Assemblée des sénateurs indique que : « le premier ministre Conille devait - par élégance politique - commencer le processus à la Chambres des députés, comme cela avait été prévu préalablement ».

La séance à la Chambre des députés était attendue lundi 10 ou mardi 11 octobre et depuis lundi le bureau de la Chambre a fait savoir que les députés sont prêts à recevoir le médecin.

Toujours est-il que le premier ministre Garry Conille ne serait pas parvenu à trouver une entente sur le partage des postes ministériels avec les parlementaires, notamment avec les sénateurs membres du groupe 16 (majoritaire au Sénat).

Les ministères des affaires sociales, de l’agriculture, du commerce, et des Haïtiens vivant à l’étranger seraient toujours en discussion entre l’Exécutif et le groupe 16 (majoritaire au Sénat), pour savoir laquelle des deux parties aura le contrôle de ces institutions publiques.

L’Exécutif n’entend partager que le ministère des Affaires Sociales avec le groupe des 16, apprend AlterPresse de source parlementaire.

Cette décision de l’Exécutif, complique la situation de Garry Conille au niveau du Parlement, informe la même source.

À la Chambre des députés, le groupe majoritaire (Groupe 58), qui a contribué largement à la ratification de Garry Conille n’en démord pas et insiste sur les conditions à la base du vote unanime accordé à Conille par les députés.

« Notre position au sein du groupe 58 demeure inchangé. Nous avions convenu avec l’Exécutif que les députés doivent être intégrés et impliqués dans la gouvernance locale », rappelle le député Abel Descolines, porte-parole du groupe 58.

« Les membres du groupe 58 sont prêts à voter l’énoncé de la déclaration de politique générale du premier ministre si seulement il prend en compte leur recommandation, sinon… », prévient Descolines dans une posture de menace à peine voilée. [sfd kft gp apr 12/10/2011 10 :50]