Haiti : Préoccupations sur le Choléra et le VIH/SIDA au Cap Haitien

Correspondance – Wedlyne Jacques

P-au-P., 18 aout 2011 [AlterPresse] --- Les responsables de la Caritas du Nord attirent l’attention de la population Capoise sur les précautions à prendre pour éviter d’attraper le choléra ainsi que le VIH/SIDA , deux fléaux qui touchent actuellement le pays.

Ils ont profité de la célébration de la fête patronale de la ville du Cap Haitien, la Notre-Dame, le 15 aout dernier, pour conduire des activités de sensibilisation.

Des mobilisations communautaires en plein–air ont été réalisées sur la place du site de Vertière, avec des associations de Jeunes, des personnes vivant avec le VIH/SIDA ( APIAVIH) qui se sont engagées à faire passer des messages de prévention à travers des manifestations culturelles et sportives.

Ils ont également distribué à des milliers de participants des Kits d’hygiène contenant du savon, du liquide chloré, des préservatifs, du dentifrice, des serviettes, des brosses à dent et d’autres produits.

Les activités, qui ont duré 24 heures, s’inscrivent dans le cadre de l’implémentation dans le département du Nord, d’un projet exécuté par la Caritas avec le support de l‘agence internationale américaine d’aide USAID.

C’était l’occasion pour le responsable de mobilisation communautaire, Gabriel Paul Moise, d’anoncer la disponibilité d’un centre (PDSC) qui offre des services de conseil, d’encadrement psychologique et qui sert d’abri de transition aux personnes infectées par le VIH/SIDA.

Selon le directeur régional du Ministère de la santé publique et de la population, Dr Erntz Robert Jasmin, les cas de contamination au Choléra augmentent depuis ces trois derniers mois au niveau du département du nord, où 70 à 80 cas sont enregistrés en moyenne par jour.

Selon lui, cette nouvelle flambée de l’épidémie est due à la saison cyclonique ainsi que la période de la récolte des mangues dans la région, où les pratiques d’hygiènes sont négligées par la population.

Depuis les premiers cas de contamination enregistrés en octobre 2010 dans le Plateau Central (est), la maladie a déjà causé environ 6000 morts à travers le pays. [wj gp apr 18/08/2011 13 :00]