Haïti-Politique : La Chambre des députés sous le choc après la mort par balle de l’un de ses membres (Audio)

P-au-P., 25 juillet 2011 [AlterPresse] --- La Chambre des députés est sous le choc depuis l’annonce de la nouvelle de la mort par balle de l’un de ses membres, Dional Polyte (Inite/Beaumont Pestel - Sud-Ouest) à Duchiti, dans la même région.

Le président de la Chambre basse, Sorel Jacinthe, a fait état de plusieurs versions des faits qui entourent le décès du député, qui revenait de la fête patronale de sa commune.

Les trois hypothèses mentionnées, sont celle d’un accident, et la balle proviendrait de l’arme d’un agent de sécurité de la victime, celle d’un crime commandité et celle d’un guet-apens.

Toutes ces versions restent à confirmer ou à infirmer, déclare Jacinthe, l’air très attristé.

« Chose certaine : le député Dional Polyte est mort, il a été tué par balle par l’un de ses gardes de corps », précise le président de la Chambre des députés.

Le vice-président de la Chambre basse, Ronald Lareche, informe, pour sa part, que l’agent de sécurité concerné dans cette affaire, Robert Souffrant, est placé pour l’instant en garde à vue au commissariat des Cayes (Sud).

Sept autres personnes, dont des membres de la famille de la victime qui se trouvaient dans le même véhicule sont également placés en garde à vue en attendant que la lumière soit faite autour de ce décès.

Pour l’instant, les autorités policières et judiciaires du sud enquêtent sur les circonstances exactes de cet événement malheureux.

La Chambre basse, elle aussi, va mettre en place une commission d’enquête toujours dans la perspective de déterminer les circonstances de l’assassinat du député Dional Polyte, assurent Sorel Jacinthe et Ronald Lareche.

Plusieurs députés rencontrés dans les locaux de la Chambre basse, tous très attristés, déplorent le départ « prématuré » de leur collègue Dional Polyte.

Ils souhaitent tous que les autorités compétentes puissent prendre des mesures nécessaires afin de déterminer la cause de ce décès tragique et en punir les auteurs. [sfd gp apr 25/07/2011 18:00]