Haiti-Reconstruction : Oxfam appelle au leadership de l’État en vue du relogement des déplacés

P-au-P, 13 juil. 2011 [AlterPresse] --- L’organisation humanitaire internationale Oxfam invite l’administration du président Michel Martelly à faire usage de ses capacités pour reloger les déplacés et défendre leurs droits.

Le pouvoir doit « mettre en place une stratégie pour assister ceux-là qui vivent dans les camps en les relocalisant ou en leur fournissant de l’aide pour retourner dans leurs communautés respectives (...) », préconise l’organisation dans un communiqué transmis à AlterPresse.

« Le prochain gouvernement doit prendre des décisions fermes en ce qui a trait à l’allocation des terres pour les gens qui n’ont aucun endroit où s’installer », ajoute l’organisation.

Elle demande également aux autorités de prendre en considération d’autres facteurs tels la création d’emplois, le problème foncier et l’enlèvement des décombres laissés par le séisme dévastateur du 12 janvier 2011.

Des plus de 1 million de personnes déplacées suite au cataclysme, 630.000 n’ont toujours pas un toit et vivent dans des conditions infrahumaines.

Ces personnes déplacées « font face aujourd’hui à un nouveau traumatisme, celui d’être expulsées de force de l’endroit qu’ils occupent depuis 18 mois », souligne Oxfam.

Tout en reconnaissant « les droits des propriétaires », Oxfam appelle les autorités à protéger les sans-abris. [rh gp apr 13/07/2011 16 :30]