Haiti-Premier Ministre : La ratification ou non de Daniel Rouzier différée de 24 heures

P-au-P., 20 juin 2011 [AlterPresse] --- Le président de la chambre des députés, Sorel Jacinthe, a procédé ce 20 juin à la suspension de la séance autour de la ratification ou non du choix fait par le président Michel Martelly de l’homme d’affaires et économiste Daniel Rouzier pour occuper le poste de premier ministre.

Jacinthe a immédiatement accepté la recommandation de son collègue Jean Tholbert Alexis, président de la commission d’étude des documents de Rouzier, qui a estimé que l’atmosphère ne permettrait pas un débat serein sur les recommandations de la commission.

En fait de recommandations, la commission a invité l’assemblée à se pencher « souverainement » sur le dossier qui a suscité ses « réserves » à cause de « zones d’ombre » notamment sur la nationalité du premier ministre désigné.

Selon la commission, les documents soumis par Rouzier ne permettent pas d’établir que lui et ses parents n’ont pas eu à renoncer à leur nationalité.

La Constitution haïtienne stipule que le postulant au poste de premier ministre doit être un Haitien d’origine qui n’a jamais renoncé à sa nationalité.

La Commission a également constaté que Rouzier était consul honoraire de la Jamaïque en Haïti, ce qui a renforcé le doute de la commission sur sa nationalité.

Bien que Rouzier dispose d’un certificat de résidence à Pétion-Ville (périphérie est), la Commission a relevé qu’il a pu voyager aux États-Unis sans visa sur son passeport, ce qui signifie qu’il aurait également la résidence américaine.

La constitution haïtienne prévoit que le candidat à la primature doit avoir résidé en Haïti durant 5 années consécutives avant sa désignation.

L’Assemblée des députés n’a pas eu le temps de débattre du rapport, et le vote de ratification ou non de Rouzier a été remis au 21 juin. [gp apr 20/06/2011 20 :00]