Español English French Kwéyol

Haïti-Elections : Un long chemin pour parvenir aux résultats (Vidéo)

P-au-P, 25 mars 2011 [AlterPresse] --- Le processus de traitement des procès verbaux (PV) se poursuit depuis le 21 mars au Centre de Tabulation de Votes (CTV), en principe suivant des normes établies par un manuel de procédures qui prévoit plusieurs étapes de controle.

Les procès verbaux (PV) jugés douteux ou comportant des anomalies doivent être transférés à l’Unité de Contrôle Légal (UCL) du Centre de Tabulation. Ces anomalies peuvent varier et concernent, entre autres, la présence dans le PV d’irrégularités (ratures, manque de signature, etc), la surcharge avec un nombre de voix pour un candidat dépassant le taux de participation dans le bureau de vote, ou un nombre excessif de votes.

L’Unité de Contrôle Légal est placée sous la responsabilité directe du Directeur du Centre de Tabulation (D-CTV). Elle est constituée de 6 avocats qui travaillent simultanément. Ils ont été recrutés après un tirage au sort effectué par le directeur général du CEP, et proviennent pour la plupart de la Direction des Affaires juridiques du Conseil Électoral.

Chacun des membres de l’unité travaille avec un membre de l’Unité de Contrôle de Qualité du Centre. Si les procédures sont suivies, ce sont eux qui décident de retenir ou de mettre à l’écart un procès verbal jugé douteux au niveau du CTV. Un PV peut ainsi être mis à l’écart par exemple si tous les membres du bureau de vote ne l’ont pas signé ou s’il comporte des ratures visant la fraude.

Les PV mis à l’écart ne seront pas considérés dans le calcul des résultats préliminaires. Mais ils peuvent quand même être réexaminés à nouveau lors de la phase de contestations au niveau des Bureaux du Contentieux Electoral Départemental et National.

Après les opérations de vote le 20 mars dernier, une seconde phase a donc débuté lorsque les procès verbaux ont été préparés par les membres des bureaux de vote qui ont donc scellé les PV dans des sachets TEE (Tamper-Evident Enveloppe) avec la liste électorale partielle, les procès verbaux d’irrégularités et d’incidents ainsi que la feuille de décompte.

Ces sachets TEE ont ensuite été acheminés par des agents de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haiti (MINUSTAH), emballés avec tous les matériels sensibles de bureaux de vote vers les 10 centres de tri départementaux. Dans ces centres, a eu lieu notamment une opération d’inventaire sous la garde d’un représentant du CEP.

Ce n’est qu’après ce processus, que les procès verbaux sont arrivés au Centre de Tabulation de Vote, progressivement depuis le 21 mars. Selon la règle générale tous les PV sont saisis, excepté ceux qui n’ont pas été livrés, ont été détruits avant la livraison, qui manquent de données ou sont vierges. [kft gp apr 25/03/2011 06 :00]