Haiti-Justice : « L’Etat haïtien doit mettre sur pied un tribunal spécial pour juger Jean Claude Duvalier », soutient la POHDH

P-au-P., 3 mars 2011 [AlterPresse] --- La Plate-forme des Organisations haïtiennes des Droits humains (POHDH) invite l’État haïtien à créer un tribunal spécial pour juger l’ancien dictateur Jean Claude Duvalier pour les crimes commis pendant son règne au pouvoir.

Cette mesure constituera un « sérieux » progrès dans la lutte contre l’impunité, et, pour l’établissement d’une société démocratique en Haïti, selon le secrétaire exécutif de cette plate-forme, Antonal Mortimé.

La POHDH encourage les autorités judiciaires du pays à profiter de l’appui technique offert par le Haut- Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l’Homme pour créer un « tribunal pénal spécial » capable de faire un procès juste et équitable contre Jean Claude Duvalier et ses anciens collaborateurs pour leurs multiples forfaits.

Par ailleurs, Antonal Mortimé déplore que « des hommes de loi qui défendent l’ex-dictateur veulent faire croire que les crimes commis sous le régime de Duvalier auraient bénéficié de la prescription de la loi pénale haïtienne. »

Tous les crimes commis par Jean Claude Duvalier sont qualifiés : « tortures, exécutions sommaires, disparitions, viols, emprisonnements arbitraires, exile », sont qualifiés de « crimes contre l’humanité », relève-t-il.

Mortimé rappelle que « depuis le retour, en janvier de cette année, de Jean Claude Duvalier dans le pays, des victimes de son régime n’ont pas tardé à défiler auprès du Parquet de Port-au-Prince afin de porter plainte, et à réclamer justice pour tous les préjudices graves qu’elles ont subis durant son règne ».

Plusieurs Organisations de droits humain nationales et internationales, telles : Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), Humain Rights Watch, Amnesty International, Collectif Haïti de France, entre autres, n’ont cessé d’exiger l’arrestation et le jugement de l’ancien dictateur pour des crimes contre l’humanité et pour tous les maux causés à la nation haïtienne tant sur le plan socio-économique, politique que psychologique.

La POHDH salue, une fois de plus, la décision de la justice haïtienne de poursuivre jusqu’au bout l’ancien dictateur et ses acolytes et réaffirme sa demande pour un jugement juste et équitable du régime de Duvalier. [sfd gp apr 03/03/2011 13 :00]