Reportage-photo : manifestation anti-gouvernementale sous des pierres et des balles

P-au-P., 21 janv. [AlterPresse] --- La manifestation antigouvernementale du 18 janvier organisée par la plate-forme démocratique (un regroupement de partis politique et des secteurs organisés de la société civile) en solidarité avec la presse indépendante victime des représailles des proches du pouvoir, le 13 janvier dernier, a été émaillée de violence.

Débutée dans une ambiance détendue sous les yeux de la police nationale d’Haïti, cette manifestation antigouvernementale allait buter, sur l’autoroute de Delmas, aux violences des partisans du pouvoir lavalas. Apres une première sérénade de jets de pierres et de tirs contre les manifestants de l’opposition, traverser les parages de la télévision nationale se révélait un défi pour les manifestants et les agents de la police. Des tirs nourris venant du secteur de la télévision d’Etat ont causé une interruption momentanée de la marche.

Les agents de la police avaient du réagir aux attaques des partisans du pouvoir et pointer leurs armes sur le local de la télévision nationale. Les manifestants ont salué le comportement de la police.

Les photos qui suivent, de Raoul Vital, sous copyright d’AlterPresse, en disent plus. [rv gp apr 21/01/2004 08:48]

Début en douceur

Cette fois, beaucoup de pancartes

Les épreuves

Un agresseur maîtrisé

Télévision nationale : danger

Moment de panique

Reprise de la marche