Español English French Kwéyol

Haiti-Duvalier : Les partisans de l’ancien dictateur s’opposent à la poursuite du processus judiciaire contre l’ancien dictateur

P-au-P, 09 fév.2011 [AlterPresse] --- Des partisans de l’ex dictateur Jean Claude Duvalier s’opposent catégoriquement à la poursuite du processus judiciaire entamé contre leur leader pour de nombreux crimes commis durant son régime, de 1971 à 1986.

Plusieurs dizaines de duvaliéristes ont tenu un sit-in le 9 février devant le parquet de Port-au-Prince où devait comparaitre pour une seconde fois, l’ex tyran, une comparution avortée.

« Vive Jean Claude … Jean Claude ou la mort », scandaient ces duvaliéristes qui menacent de mettre le pays à feu si la justice haïtienne parvient à arrêter et emprisonner leur Duvalier.

« Tous les Haïtiens ont commis des crimes… ils ne peuvent pas le mettre en prison », soutient l’un des duvaliéristes, majoritairement des jeunes.

Avec des photos de Duvalier en main, les manifestants estiment que les conditions de vie étaient « meilleures » dans le pays avant la chute de Duvalier, conséquence d’un soulèvement populaire, le 7 février 1986.

Plusieurs plaintes sont déposées devant la justice haïtienne contre l’ex-dictateur depuis son retour inattendu au pays le 16 janvier dernier.

Jean Claude Duvalier devait être auditionné par le juge d’instruction Jean Carvez à propos de plaintes pour crimes contre l’humanité, associations de malfaiteurs et détournement de fonds.

Cette comparution n’a pas eu lieu, parce que l’ancien « président à vie » connait des problèmes de santé, selon l’un de ses avocats.

« Il a fait une chute en revenant hier de Léogâne (ville natale de ses parents au sud de la capitale) et il a eu une poussée de tension », explique Me. Reynold Georges.

Me Georges avait apporté aux autorités judicaires le certificat médical de Duvalier pour justifier l’absence de son client par devant le paquet.

Selon ses propos, le médecin de Jean Claude lui recommande de prendre une quinzaine de jours de repos.

Aucune date n’a été communiquée pour la tenue d’une nouvelle audition. [rh gp apr 09/02/2011 15 :55]