Dépêches

Haïti-Élections : Le conseil national d’observation demande une évaluation indépendante du scrutin du 28 novembre

Le Cno évalue à 42% la participation au scrutin controversé
lundi 6 décembre 2010

Actualisé le 7 décembre 2010

P-au-P, 6 décembre 2010 [AlterPresse] --- Le conseil national d’observation électorale (Cno) recommande une évaluation, par une commission indépendante, du scrutin du 28 novembre en vue de “fixer la responsabilité du Conseil électoral provisoire (Cep) et prendre les mesures appropriées” en ce qui concerne les nombreuses irrégularités ayant entachées la journée de vote.

Sans avoir proposé de modalités de formation de cette commission indépendante d’évaluation, le Cno suggère aux candidats à la présidence d’exiger une contre-vérification, également indépendante, des procès-verbaux afin d’ « établir la vérité sur les faits ».

Le scrutin du 28 novembre 2010 a été émaillé d’ « irrégularités systémiques », fait savoir, dans une conférence de presse le 6 décembre, Rosny Desroches de l’Initiative de la société civile (Isc), une des institutions partenaires du Cno.

Certaines de ces irrégularités, observées dans 84 Centres de vote en particulier, comme la dispersion des bulletins de vote, le saccage des bureaux et les bourrages d’urnes, « auront des incidences sur les résultats du vote », estime Desroches.

« Le Cep a une part de responsabilité » dans ces irrégularités « à cause de la délocalisation massive des électeurs » qui a conduit à « une confusion » par rapport aux centres de vote.

Quoi qu’il en soit, le Conseil national d’observation électorale évalue à 42 % le taux de participation au scrutin présidentiel et législatif controversé du 28 novembre.

“Un pourcentage acceptable”, juge Noël Laguerre, coordonnateur du Cno, lequel a déterminé un pourcentage de participation d’électrices et d’électeurs à partir de 1,400 centres de vote sur les 1,535 mis en place par l’organisme électoral.

A la veille des élections, le nombre d’électeurs potentiels était d’un peu plus de 4 millions.

Par ailleurs, sur la base d’un échantillon de 1,600 bureaux de vote, le Cno a également défini des tendances des résultats du vote.

A l’instar des sondages effectués avant le vote, les 4 candidats, qui seraient les bien placés dans la course à la présidence, obtiendraient entre 30% et 12% des suffrages exprimés, selon les tendances relevées par le Conseil national d’observation électorale.

Le dimanche 28 novembre 2010, le Cno et ses partenaires ont mobilisé 5,525 observatrices et observateurs dans tous les bureaux de vote répartis à travers les 10 départements géographiques en Haïti. [kft rc apr 6/12/2010 12:36]