Haïti-Elections : Plusieurs milliers de manifestants réclament l’annulation du scrutin

P-au-P, 2 déc. 2010 [AlterPresse] --- Plusieurs milliers de personnes ont pris part ce jeudi à une manifestation convoquée par une dizaine de candidats à la présidence pour réclamer l’annulation des élections du 28 novembre, entachées d’irrégularités.

Les manifestants accompagnés de bandes de rara et d’un char musical sont parvenus en début d’après midi devant le bâtiment abritant le Conseil Electoral Provisoire (CEP) à Delmas (secteur nord) où ils ont défait les barrages installés par les forces de l’ordre.

Partis du Champ de Mars (centre de la capitale), les manifestants, portant des petits drapeaux aux couleurs nationales (bleu et rouge), ont traversé la ville en scandant « Prison pour (le président René) Préval et Liberté pour le peuple ».

Les agents de la police nationale ont pris position devant l’entrée du bâtiment pour éviter toute intrusion à l’intérieur du périmètre occupé par les bureaux de l’institution électorale.

Plusieurs candidats à la présidence dont Jean Henry Céant (Renmen Haiti), Léon Jeune (KLE), Garaudy Laguerre (WOZO), Jacques Edouard Alexis (MPH) et Charles Henri Baker (RESPE) ont été remarqués dans la foule.

L’ancien premier ministre Jacques Edouard Alexis a fait savoir à la presse que si le scrutin n’est pas annulé « le pays sera ingouvernable ».

Charles Henri Baker (Respe) a proposé, pour sa part, de nouvelles élections dans trois mois.

« Il n’y a pas eu d’élections, on n’a fait qu’usurper le vote du peuple », a-t-il critiqué. « Il n’y a pas eu de premier tour, il ne peut donc pas y avoir de second tour ».

Baker a également ajouté qu’il ne faut pas être surpris « si samedi on annonce que c’est Jude Celestin (INITE, parti au pouvoir) qui remporte les élections ». [rh kft gp apr 2/12/2010 12 :00]