Español English French Kwéyol

Haïti-Tomas/France : Le gouvernement français offre une tonne de chlore

P-au-P, 08 nov. 2010 [ AlterPresse] --- Une cargaison d’une tonne de chlore et de 500 bâches est arrivée le 6 novembre à Port-au-Prince, en provenance de la Martinique (Département français d’Amérique), 48 heures après le passage de la tempête tropicale “Tomas”, qui a fait 20 morts en Haiti.

« La tonne de chlore permettra d’assurer la sécurité sanitaire de l’eau potable à Port-au-Prince pendant plusieurs semaines », déclare l’ambassadeur français en Haïti, Didier Le Bret lors de la réception de la cargaison à l’aéroport Toussaint Louverture.

Elle sera livrée à la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA), qui en avait effectué la demande, précise le diplomate.

Les 500 bâches “Tarpaulins” sont offertes par la Croix-Rouge martiniquaise à la Croix-Rouge haïtienne. Elles doivent permettre de faire face à l’urgence occasionnée par le passage de Tomas.

“C’est un premier lot, sur une quantité de 100 000, demandée par le gouvernement haïtien et la MINUSTAH, pour reloger en urgence 50 à 60 000 personnes”, explique Didier Le Bret.

Il assure que le reste arrive arrivera au début de cette semaine.

Présent lors de l’arrivée du fret humanitaire, le ministre à la jeunesse, aux sports et à l’action civique, Evans Lescouflair, a affirmé que “les produits [ le chlore] vont permettre à la DINEPA et au gouvernement d’intervenir pour empêcher que d’autres personnes soient infectées (par l’épidémie de choléra qui a fait en moins de trois semaines 501 morts).’’

L’ambassadeur Le Bret a également annoncé la mise sur pied d’un programme de soutien de 100 mille euros à une cinquantaine d’orphelinats et de crèches de la capitale afin que « l’épidémie de cholera n’ait pas d’impact ou moins d’impact sur les populations les plus à risque, les enfants ».

L’aide que fournit la France à Haïti depuis le début de l’épidémie s’élève à 300 000 euros, précise-t-il. [rh gp apr 08/11/2010 07:15]