Haïti-Économie : Oxfam Québec dénonce l’invasion du marché haïtien par le riz américain

P-au-P, 18 oct. 2010 [AlterPresse] --- L’agronome Philippe Mathieu, directeur de l’Organisation Non Gouvernementale Oxfam Québec, dénonce l’invasion du marché haïtien par le riz américain et le processus de destruction de la production nationale qu’elle a engendré.

Mathieu, ancien ministre de l’agriculture, a fait cette dénonciation lors d’une foire de produits locaux organisée à Liancourt (1er section communale de Verrettes, département de l’Artibonite) à l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation le 16 octobre.

« Nous pouvons construire le pays autrement...Il faut que les paysans produisent davantage mais il faut qu’ils gagent aussi davantage », souligne Mathieu.

Le directeur d’Oxfam Québec lance également un message en faveur de la décentralisation.

« Il est temps que les activités du pays s’organisent au niveau des sections communales. Liancourt est un exemple démontrant que cela est possible », soutient-il.

Oxfam plaide en faveur de l’accès des paysans et paysannes aux techniques agricoles, à des formations ainsi qu’au crédit.

Liqueurs de fruits, fruits séchés, confitures, riz local, et divers produits artisanaux ont été exposés lors de la foire qui s’est tenue au parc Christian Dorsonne à Liancourt sous les yeux entre autres de représentants du gouvernement et ceux plus curieux et émerveillés des enfants de la zone.

Plusieurs associations notamment des organisations de femmes et d’artisans ont participé à cette activité.

« C’est une bonne occasion pour nous, parce que l’artisanat n’est pas très développé dans la zone [de Liancourt] », considère Cajuste Meodax, artisan et membre de l’Association des Parents et des Professeurs d’Ecoles de Liancourt (APPEL).

Il estime que la foire est « un bon moyen » de faire connaitre les producteurs et artisans sur le marché national.

D’autre part, Philippe Mathieu a fait part de l’inquiétude de son organisation par rapport aux intempéries en Haïti et au Pakistan, et la flambée des prix de céréales qu’elles pourraient entrainer.

Les zones directement touchées par le séisme du 12 janvier en Haïti abritaient en septembre dernier entre 900 000 et 1,3 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire, selon une enquête conduite par la Coordination Nationale pour la Sécurité Alimentaire (CNSA).

Action Contre la Faim (ACF) se dit particulièrement inquiète quand 30% des enfants âgés de 6 à 59 mois souffrent de malnutrition.

Cette année, la sécurité alimentaire a été au cœur du discours du directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), jacques Diouf. Selon l’organisation 925 millions de personnes souffrent de la faim sur la planète. [kft gp apr 18/10/2010 14:00]