Dépêches

Haiti-Brésil/Coopération : Un projet de barrage hydroélectrique et 10 nouveaux accords


jeudi 30 septembre 2010

P-au-P., 30 sept. 2010 [AlterPresse] --- Le ministre des affaires étrangères du Brésil, Celso Amorim, boucle ce jeudi 30 septembre une visite officielle entamée la veille en Haiti afin, entre autres, de resserrer les liens de coopération avec le pays Caraïbe.

Durant son passage, Amorim a remis le 29 septembre au président haïtien, René Préval, une étude financée par son pays pour la construction d’une usine hydroélectrique de 32 mégawatts dans le Plateau central (Est), a constaté AlterPresse.

La centrale coûtera 190 millions de dollars, desquels le Brésil a versé 40 millions, à travers la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH), créée après puissant tremblement de terre qui a dévasté le pays en janvier dernier.

Amorim, qui est à sa dixième visite en Haïti, a souligné, lors de la cérémonie déroulée au palais présidentiel, la nécessité de trouver la contrepartie qui permettra la réalisation du projet.

L’étude, que le président Préval avait sollicitée, il y a trois ans de son homologue brésilien Luiz Inácio Lula da Silva, a couté environ 2 millions de dollars.

Préval a déclaré que le projet est « extrêmement important du point de vue de la décentralisation ». Il sera soumis « le plus rapidement possible » à la Banque interaméricaine de développement (BID), a-t-il annoncé.

D’autre part, Amorim a également signé le même jour avec son homologue haïtien, Marie-Michèle Rey, un ensemble de dix accords, se rapportant à l’alimentation, la réhabilitation des personnes handicapées, la gestion des musées, la sécurité, la justice et le reboisement.

Marie-Michèle Rey a estimé que la mise en œuvre de ces initiatives, importantes pour le développement d’Haiti, permettra de renforcer les liens entre les deux pays.

Amorim a, pour sa part, rappelé le « profond engagement » de son pays vis-à-vis d’Haiti et exprime l’espoir que les accords paraphés auront un « impact direct » sur la vie de la population. [gp apr 30/09/2010 12 :00]