Español English French Kwéyol

Haiti-Élections : Les maquettes de bulletin de vote bientôt prêtes

P-au-P, 21 sept. 2010 [AlterPresse]---Les maquettes de bulletins, avec emblèmes et photos des candidats agréés pour la présidentielle et les législatives du 28 novembre, sont en cours de finition à la direction des opérations électorales, apprend l’agence en ligne AlterPresse auprès du Conseil Électoral Provisoire (CEP).

L’organisme électoral n’est pas en mesure d’indiquer quand les 110 maquettes ( dont une concerne l’élection du président de la République, 10 les élections de 10 sénateurs et 99 celles de 99 députés) seront envoyées à l’entreprise en charge de l’impression des bulletins de vote devant permettre à plus de quatre millions d’Haïtiens de renouveler le personnel des pouvoirs exécutifs et législatifs en Haïti.

Parallèlement à la préparation des maquettes de bulletins, le CEP procède à la formation des bureaux de vote et poursuit les activités de mise à jour de la liste électorale, avec l’ouverture, depuis une semaine, des Centres d’Opération et de Vérification (COV), dans le département de l’Ouest, confirme à AlterPresse Richard Dumesle, porte-parole de l’institution électorale.

Les COV, mis en place suite au séisme du 12 janvier, permettent à l’électeur de vérifier son nom sur la liste électorale du centre de vote le plus proche de sa résidence ou de son lieu d’hébergement. Ils fournissent également des informations sur les formalités à remplir pour obtenir une carte d’identification nationale (CIN) à l’Office Nationale d’Identification (ONI).

Quatre principaux regroupements politiques de l’opposition , « l’Alternative », « Rasanble » (Rassembler), « Liberasyon » (Libération) et « l’Union des Citoyens Haitiens pour la Démocratie, le Développement et l’Éducation (UCADDE), conditionnent leur participation au processus électoral à la démission des conseillers électoraux qu’ils accusent d’agir à la solde du pouvoir en place.

Mais plusieurs candidats inscrits sous la bannière de ces formations politiques manifestent leur désir de réintégrer le processus, à six jours de l’ouverture de la campagne électorale.[cer rl apr 21/09/10 15 :45]