Perspectives

Cannes : Un Jésus noir, sous les traits d’un acteur haitiano-américain


mercredi 31 mai 2006

La sortie, au Festival de Cannes (France), du film Da Vinci Code, du réalisateur américain Ron Howard, d’après le best-seller de Dan Brown indigne les chrétiens catholiques. Mais un autre film, cette fois d’un réalisateur haïtiano-américain, pourrait ajouter aux controverses qui secouent Cannes, en mettant l’accent sur la couleur (noire) de Jésus...

Par Djems Olivier

P-au-P, 31 mai 06 [AlterPresse] --- Color of the cross (la Couleur de la Croix), film réalisé par l’acteur haïtiano-américain Jean-Claude Lamarre, a été présenté officiellement les 25 et 26 mai 2006 au Festival de Cannes.

Ce long métrage, qui sortira en salles aux Etats-Unis et en France en automne prochain, met en scène le Christ et la Vierge Marie sous les traits de comédiens noirs.

Le film est basé sur une interprétation des écritures ainsi que sur la dimension supplémentaire des données historiques indiquant que le Christ était d’origine africaine et aurait très bien pu avoir une peau sombre.

Color of the cross est le tout premier film qui présente Jésus de Nazareth comme un homme noir. C’est une biographie épique, indépendante et à caractère politique des dernières 48 heures de la vie du Christ jusqu’à son arrestation et sa crucifixion.

Cette production est unique car elle introduit la race comme possible motif de la crucifixion du fils de Dieu, selon une analyse parvenue à AlterPresse.

Produit par la société Nu-Lite basée à Los Angeles, le film a été tourné à Santa Clarita (Californie) avec un budget de 2,5 millions de dollars.

Jean-Claude Lamarre qui a écrit le scénario incarne Jésus de Nazareth dans ce long métrage considéré d’ores et déjà comme l’un des films les plus controversés de cette année, derrière Da Vinci Code, actuellement à l’affiche à Port-au-Prince (Haïti).

Da Vinci Code est un film américain de Ron Howard, adapté du roman éponyme Da Vinci Code de l’américain Dan Brown.

Au début du mai 2006, à l’approche de la sortie de Da Vinci Code en France, des associations catholiques entamaient une campagne contre le film, notamment en collant des placards sur les affiches dans les rues.

Pour Jean-Claude Lamarre, l’objectif de son film est de stimuler les audiences en proposant une nouvelle image du Christ.

« Le film n’a pas pour but de diviser les chrétiens mais d’élargir leur perspective. Depuis des siècles, les portraits de Jésus par Léonard De Vinci ont été pris pour argent comptant. Nous offrons une autre image. Restons ouverts. Nous demanderons au pape qu’il nous accorde son soutien », affirme le réalisateur et scénariste haïtiano-américain.

Après la présentation du film à Cannes, la presse internationale en a tout de suite fait ses gros titres.

La distribution de Color of the cross est assurée par la « Twentieth Century Fox Home Entertainment », société coproductrice de La Passion du Christ, un film du réalisateur américain d’origine australienne, Mel Gibson. [do gp apr 31/05/2006 00:15]