Dépêches

Haiti-Séisme : Vaincre l’oubli


lundi 30 août 2010

P-au-P, 30 août 2010 [AlterPresse] --- Le Comité national de coordination du mémorial du 12 janvier 2010 (Cncm), lancé officiellement ce lundi 30 aout, annonce une série d’initiatives pour pour « rendre hommage aux victimes du 12 janvier dernier et alerter les générations à venir des risques sismiques d’Haiti ».

Lors d’une cérémonie qui a eu lieu au local du ministère haïtien de la culture et de la communication, les membres du Cncm ont également fait savoir que l’entité travaillera à « établir un registre des victimes du séisme et ériger des mémoriaux en signe de deuil collectif ».

Le Cncm projette d’ériger un monument sur la place Geffrard, située au bas de la ville de Port-au-Prince, la capitale haïtienne.

« Ce choix se base sur le fait que le bas de la ville a eu beaucoup plus de victimes », déclare l’architecte Paul Émile Simon, membre du comité.

« La conception du monument fera l’objet d’un concours international sous l’expertise et l’expérience de l’Union internationale des architectes (Uia) et de plasticiens haïtiens, indique Simon. On a pensé à un concours international, pour rendre hommage aussi, aux étrangers qui y sont morts » ajoute-t-il.

Le comité a, par ailleurs, annoncé la création d’autres lieux de mémoire un peu partout dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince. Un des endroits retenus se trouve être les ruines de la Cathédrale de Port-au-Prince.

Un parc mémorial avec deux mille dix (2010) arbres sera également créé à Léogane, une autre ville du département de l’Ouest gravement touchée par le séisme.

« Par cette démarche, nous voulons dire aux citoyens qu’ils ne doivent pas oublier le 12 janvier, c’est une bataille contre l’oubli », affirme madame Emmelie Prophète, qui représente la Direction nationale du livre (Dnl) au sein de ce comité.

« Le comité n’a pas encore de source de financement, mais nous attendons l’apport de toutes les institutions privées ou publiques », souligne Philippe Dodard, coordonnateur du comité.

Le Cncm compte 18 membres, dont un représentant de l’ONU, Georges Schrebner. Il a été créé au mois de juillet 2010, à l’initiative de la première dame de la République, Elizabeth Préval, et du ministère de la culture et de la communication. [rh rl gp apr 30/08/10 16:00]