Dépêches

Haïti-Sécurité publique : La Minustah annonce une augmentation de son effectif dans des camps de personnes déplacées

A partir du 15 septembre 2010
jeudi 26 août 2010

P-au-P, 26 août 2010 [AlterPresse] --- La mission des Nations-Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) procédera, à partir du 15 septembre 2010, à une « augmentation d’effectifs assez significatifs » dans les principaux camps de personnes déplacées [après le tremblement de terre du 12 janvier 2010] dans l’aire métropolitaine de la capitale Port-au-Prince.

« Cette mesure vise à prévenir la criminalité et à protéger les groupes vulnérables dans les camps d’hébergement », déclare Jean François Vezina, porte-parole de la police civile des Nations Unies (Unpol), lors de la conférence hebdomadaire de la force onusienne, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Plus de quatre cents (400) policiers internationaux assurent à date [août 2010] la sécurité dans les camps Jean Marie Vincent, Pétionville Club, Caradeux, Corail, Acra et Tabarre Issa.

Le nombre passera, en septembre prochain, à plus de 800 policiers, soit le double de l’effectif déployé, précise le porte-parole de la Unpol.

L’actrice [de cinéma] américano-australienne Nicole Kidman, également ambassadrice de bonne volonté du fonds de développement des Nations-Unies pour la Femme (Unifem), a appelé à un règlement des problèmes de violence dans les espaces d’hébergement, au terme d’une rencontre [la semaine dernière en Haïti] avec treize (13) jeunes filles victimes de violences sexuelles dans des camps de personnes déplacées.

1,354 sites de d’hébergements spontanés, établis par des personnes déplacées après le séisme du 12 janvier, ont été recensés par la Minustah, seulement à Port-au-Prince et ses environs. [cer rc apr 26/08/2010 16:12]