Haiti
AlterForo

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer


vendredi 6 août 2010

Débat

Par Panel Lindor*

Soumis à AlterPresse le 5 aout 2010

L’enthousiasme suscité par la candidature de Wyclef Jean est significatif pour comprendre la société haïtienne d’aujourd’hui. Depuis plusieurs années, beaucoup d’observateurs de la vie politique haïtienne avaient déjà compris que Wyclef Jean se porterait candidat à la présidence dans les années à venir, ce qui ne doit pas étonner ceux qui sont en quête de compréhension de cette société. Encore plus, cela prouve une constante dans la politique haïtienne : Choisir le moins pire.

Depuis la fin de la dictature trentenaire des Duvalier en Février 1986, le peuple haïtien se livre à un grand combat en vue de changer ses conditions matérielles d’existence mais il se trouve que l’élite haïtienne n’a jamais su entendre et comprendre ce cri. Déboussolé, fatigué et désorienté, en Décembre 1990 il a jeté ses dévolus sur le prêtre des pauvres, porte-parole de la théologie de la libération. Après trois ans de coup d’État, avec l’aide de la Maison Blanche, Jean-Bertrand Aristide revient dans ses fonctions tout en appliquant une série de politique économique suicidaire pour la nation. En privatisant les institutions publiques, en ouvrant les barrières douanières, minant ainsi l’agriculture haïtienne et une économie déjà affaiblie…

L’année du bicentenaire de l’indépendance du pays, sous l’impulsion de violentes manifestations de rue, Aristide est évincée du pouvoir.

Après deux ans de gouvernement de transition, le peuple haïtien s’est encore jeté dans les bras de René Garcia Préval car il fallait à tout prix se débarrasser de ce gouvernement impopulaire qui voulait se maintenir au pouvoir. Tout cela s’est soldé par des déceptions.

Entre temps, les valeurs de la société haïtienne continuent de s’effondrer sous l’effet de l’américanisme. Le rap américain dans toutes ses variantes remplace les chansons traditionnelles, la musique compas et les chansonnettes Françaises de la génération précédente. Avant 1990, on regardait encore les vieux films Chinois et Français. Et, les haïtiens portaient des vêtements qui les rapprochaient plus de l’Afrique et de l’Europe que des États-Unis. Dans cette situation, que peut-on espérer d’un chanteur de Hip-hop qui a laissé son pays à l’âge de neuf ans et qui ne parle aucune langue officielle d’Haïti ?

Cette domination culturelle, sans doute, produit un type d’individu et un mode de conception du pouvoir politique. C’est le primat de l’argent sur les valeurs humaines. Le rêve américain dans un pays à passé colonial.
Actuellement, ceux qui soutiennent la candidature de Wyclef veulent le faire passer pour le sauveur du peuple haïtien. Il suffit de voir la façon dont sa campagne est annoncée pour comprendre ce qui se cache sous l’iceberg.

Ce n’est qu’un leurre s’ils veulent faire comprendre que Wyclef s’alignerait sur la politique de l’alternative Bolivarienne de l’Amérique(ALBA) prônée par Hugo Chavez. Soyons lucide : le candidat a bel et bien compris qu’il doit avoir l’appui du département américain pour arriver au pouvoir. Ses premières visites se dirigent vers la Maison Blanche.

Wyclef est arrivé au moment où la jeunesse haïtienne n’a d’autres références que les sous-produits de la culture américaine. Wyclef est arrivé au moment où la souveraineté est un vain mot en Haïti. Wyclef est arrivé au moment où près de 2 millions Haïtiens sont sans abris, au moment où Bill Clinton règne en maitre et seigneur sur Haïti. Dans de pareilles situations, le peuple haïtien fait toujours le choix du moins pire. Cette candidature ne peut être qu’une candidature de la catastrophe.

* Étudiant au Master de Philosophie ENS/Paris 8

 

 

Débat autour de cet article

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer

Je n’aime pas le rap, mais j’aime mon pays !
Je n’aime pas les rappeurs, mais j’aime les gens qui ne cachent pas leurs origines parce qu’ils ont honte !
Je n’aime pas les soi-disant intellects d’Haïti, qui ont saboté nos 200 ans d’indépendance !
Je n’aime pas les étudiants haïtiens, qui se prennent pour l’élite et qui brisent tous lors d’une manifestation !
Je n’aime pas les grands commerçants (bourgeois haïtiens) qui se fichent complètement ce que leurs produits (assiettes plastiques, bouteilles plastiques « ragaman, tampico, sprite, .. »…) causent dans notre pays déjà si fragile !
Je n’aime pas les politiciens haïtiens, qui n’ont ni d’idéalisme et sont corrompus, qu’ils sont pourris jusqu’aux os…Un chien a plus d’intelligence que nos politiciens !

Wyclef n’est peut-être pas un intellect, mais le patriotisme, l’idéalisme, et être progressiste n’ont rien avoir avec l’intelligence d’une personne !
Il a choisi son chemin et il est devenu célèbre (pas seulement dans la communauté haïtienne et les Antilles comme « Sweet Micky , T-Vice and co. ») !
Il a l’habitude avec des grosses sommes d’argent !
Mais surtout il a l’ambition d’être plus qu’un chanteur /compositeur !
Il ne sera pas le sauveur pour Haïti ! Le peuple est le seule sauveur, mais on a besoin d’un leadeur pour nous représenter !

N’oubliez pas qu’Arnold Schwarzenegger (intellect ?????) est le gouverneur de l’état Californie ca. 35 mio habitants !

Alors pourquoi pas !

[Posté par anacaona, le 9 août 2010]

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer

Avez vous des preuves que Wycleff est un gangster ,et pourquoi vous le traitez d’analphabet . Vous avez deja oublier l’histoire de votre pays .Comme intellectuel ( fem we ou )

[Posté par Badoudou, le 9 août 2010]

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer

ayiti se sèn teyat kote tout akte kwe yo ka eseye evolye,nou chaje ak yon bann sendenden polisyen kap fe tenten menm pou degouden,yo bliye si lakay se lakay yo pito fini kraze ravaje lakay ale mawon nan peyi etranje,yo tap kouri nan bel kòtej lakay pran bon jan van biwo yo,yo piye, vòlè e menm touye,aprè kouri ale kache nan peyi etranje,2 mòn pa kontre men 2 kretyen vivan ka kontre nou jwenn yo anba bon nèj ap tann tren pou yale netwaye twalet ak lakou pou blan,gade lè yo.yo lèd anpil devan pòt tounen dèyè kay.pafwa yo menm trete yo san papye, menm fanmi yo mete yo deyò nan bon fredi ak minwi.yo ta tounen lakay podiab ah ah !se byen konte mal kalkile,jodia eleksyon pral fèt kandida donnen tankou vye kòd agrenn nan jaden yo tout koulè,sa ankò fèm plis lapenn paske twòp agranman pou nou siveye,politisyen sa yo vle fe pitit nou vini kwe plis nan militans politik olye konpetans entèlektyèl.si mò gen pouvwa Desalin,tousen reveye nou non,peyi nou nan tenten aprè plis passe 300.000 pitit tè a antere pimal pase bèt nan yon sèl minit fè nwa ki soufle sou li 12 janvye 2010.28 novanm se yon jou kap dire 5 kan si nou pa byen veye pou n byen deside konbyen ankò kap tonbe.

[Posté par sonky, le 8 août 2010]

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer

Apres deux siècles de malversation.Nos politiciens nous ne font que nous prouver qu’ils n’ont pas la compétence,le désir de servir la patrie,ils sont tous des corrompus,voila pourquoi le pays a besoin de se débarrasser de ses politiciens traditionnels.n’importe qui peut etre président D’haiti sans aucune exigence intellectuelle si l’on traduit la constitution de 1987.les questions d’originalité de wyclef et de ses compétences n’ont jamais été posées quand lui même il se fait représenter l’image de tous les haitiens sur des scènes internationales,alors que d’autres haitiens ordinaires veulent toujours cacher leur identité haitienne.avons nous vraiment des langues officielles dans notre chère haiti ? je n’y crois pas.wyclef pourrait bien représenter son pays Haiti à titre de président parce que les têtes et les mains qui controlent Haiti n’ont toujours pas ceux occupent le palais national,la prémature,les ministères et même le parlement.

[Posté par sonky, le 8 août 2010]

La devise d’une organisation,une association, un groupe, un parti politique, d’après moi cela reflète son objectif ou ses aspirations,tout comme un slogant peut être ainsi considéré dans le cadre d’une campagne politique. Ainsi dire, le slogan "face à face" de l’un des déclarés au CEP pour briguer la majistrature suprême du pays annonce déjà des moments tristes, connaissant notre petit HAITI CHERIE."face à face "si on veut peut être synonyme de:Querelle politique, vengeance,violence,criminalité,anarchie,délinquence pour ne citer que cela.
On est concient de la preuve d’incapacité de nos politiciens depuis des années, cependant on pense que l’euphorie devrait être manifestée à quelqu’un qui est poliquement plus formé,plus expérimenté,un peu aussi plus moral.

[Posté le 12 août 2010, par Idgaleb RAMI]

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer

Dans l’ensemble, je pourrais dire votre papier est tres correct. Comme remarque, en 2006, le peuple avait cru en Preval par ignorance. Le peuple pensait que Preval pourrait faire revenir leur trompe-oeil poulain. Le groupe de Bourdon avait bien monte’ le coup. Preval constituait une sorte de miroir aux allouettes. Analfabet pa bet, a la traka... Il faudrait dire aussi,l’inconsequence des partis d’opposition dans la gestion de l’apres Aristide ont tout aussi favorise’ l’avenement de Preval a la Presidence. N’en parlons meme pas de leur participation dans un gouvernement de coalition sous l’egide de Preval sans aucun programme initial. Ils devraient de preference faire une opposition construction a Preval et organiser leurs partis. Pour cause, ce n’est pas sans raison bien avant le 12 Janvier, Preval et ses hommes tentaient de se maintenir au pouvoir par des moyens detournes’. On s’en souvient, ils battaient la grosse autour de l’amendement de la Constitution. Le 12 Janvier a comme contrarie’ les plans de Preval et ses hommes. La’ encore les hommes de l’opposition n’ont pas su profiter de la gestion de lapres 12 Janvier. Sot ki bay enbesil ki pa pran. J’ai lu tous les commentaires en bas de votre papier, c’est dommage et avec tristesse je constate que les compatriotes n’en finissent pas de croire au messie mort-ne’. Pour le moment, je vous invite tous a me faire savoir quels sont le ou les secteurs derriere le coup fourre’ de Wyclef Jean. Peut-etre vous etes jeunes, mais ne l’oubliez pas les memes causes produisent les memes effets dans la vie , comme en politique.

[Posté par Un Patriote, le 8 août 2010]

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer

Nan laj mwen gen konniye-a mwen we tout bagay sa yo deja, men gen anpil lot bagay mwen te we ke-m pa espere we anko . Ann kontiniye jouk nou rive nan Antwann Simon.

[Posté par Ush, le 8 août 2010]

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer

Pour une fois nous aurons president qui est riche et ceci de facon honnete

[Posté par mcfallen, le 7 août 2010]

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer

Nous avons essayé les politiciens, cela ne marche pas, les intellectuels, cela ne marche pas, un prêtre, cela ne marche pas, 2 anciens pauvres (Aristide et Préval) cela ne marche pas. As-tu déjà entendu parler de la pyramide de Maslow ?

[Posté par , le 7 août 2010]

Preval un ancien pauvre ?
ne repete plus cette betise. Preval est ne d’une famille de la classe moyenne. Ses parents lui ont envoyes en belgique pour ses etudes universitaires. IL est un rate car il a laisse tomber les etudes en agronomie pour s’etablir brievement a new york.
Depuis 200 ans il n’y a que les incompetents et corrompus qui s’accaparent du pouvoir. La direction d’une nation ne peux pas se livrer a un analphabet et ancien gangster de new jersey.

[Posté le 8 août 2010, par ben anilus]

Merci pour cette rectification. Preval n’est pas un ancien pauvre parce que je parlais de pauvre d’ esprit. Il est un pauvre d’esprit. La direction de la nation a deja ete entre les mains d’un ganster ou de plusieurs gansters. Un autre de plus ne derangera pas.
au moins lui, il n’aura pas a voler l’argent des pauvres sous pretexte qu’il ne touchera pas un sou de son salaire.

[Posté le 9 août 2010]

En effet, nous avons essayé beaucoup trop de sortes de gens comme Président. Avons-nous déjà cependant songé à quelqu’un de compétent, oui, mais qui AIME et considère réellement Haiti et ses gens au point de n’agir que pour leur bien-être et non pour le pouvoir/prestige/argent qu’un tel poste leur confère. Quelqu’un qui saurait effacer le passé en nous faisant connaître des plans concrets pour le présent et le futur ? Je suis désolé, j’y pense sans cesse et malgré le fait que même des ’’intellectuels’’ et ’’prêtres’’ ont déjà tenté leur chance, sans succès, Wyclef n’est pas mon choix. Sa candidature cloche et après avoir entendu quelques entrevues de candidature, il me donne l’impression qu’il se croit être LE sauveur pour Haiti, ce qui est faux. Cela est malheureux, mais surtout dangereux. Le seul sauveur d’Haiti sont les 9 millions d’Haitiens et non 1 seul homme ou femme. Marquons un nouveau départ, mais, SVP, Haitiens, prenons donc un choix éclairé pour notre prochain Président puisque nous devrons vivre avec ensuite...Aucun choix nous amènera prospérité immédiate, seul le travail de la résilience le pourront.

[Posté le 8 août 2010]

Merci pour cet article intéréssant, un tonerre d’applaudissement pour ton blog

mutuelle de sante rwanda

mutuelles des motards marseille|mutuelle|mutuelles de france reseau|mutuelles des motards rouen|prix mutuelles axa|mutuelles de france annecy|mutuelle sgam

[Posté le 31 juillet 2012]

Haiti-Présidentielle : Ni rire, ni pleurer

Ki kote ou te ye an 2004 ? Eske se pa menm etidyan sa yo ki t’ap oganize manifestasyon vyolan nan lari an 2004 yo ? Nou pa te wè sa ki t’ap vini ?

[Posté par Neglije, le 7 août 2010]

Nou te panse tranbleman tè 12 janvie a te you depa pou peyi men gen lè nou kondane pou nou ret konsa.
Nou pa konnen anko ki moun pou n mete Prezidan. Nou eseye tout kouch sosial : Boujwa, malere, Pov, Politisyen, pa Politisyen, konesè, iletre men anyen pa janm regle pou peyi a. Si Wyclef kandida jodi a se paske li wè peyi D’Haiti se tankou you fanm kap fe postitisyon tout moun ka kouchel depi pou peyel. Postitiye a bezwen konnen ran sosial ou. sa byen klè paske Preval tafiatè te di pèp la nage pou yo sote epi yo te votel anko pou you 2em manda. Pèp la regte Lavalas konbien fwa kounie a yo tout poze kandida anko. Nou pa we se rayi yo tout rayi peyi a. Louvri je nou si nou pa avèg vre.

[Posté le 7 août 2010, par Rom@noune]

se vre nou an fas yon pèp ki pa pa konn li ak ekri, men sa pa vle di li pa konn ki sa li vle. li vle manje,lekol pou pitit li, sekirite et latrye.gade pwofil kandida yo ppou nou wè, majorite nan yo se rat do kale kap manje nan palè nasyonl depi 20 ans : yvon Neptune(pase de prezantasyon),lesly voltaire,yves cristalin,jacque Edouard Alexi,Jean Henry Ceant,Jdude celesten(li gen mwatye kob petro karibea nan men li),et le reste. Deux d’entre eux paraissent safe MYrlande Manigat, Weeclef Jean. La premiere est tres connu pour sa competence mais aussi sa faiblesse dans les prise de position politique, le deuxieme n’est pas intellectuel,toutefois represente celui qui peut renverser la barque à Preval avec ses corrompus. pito ou sèvi ak yon moun ki pa konn li men ki gen vizyon, au lye ou sè ak yon entelektyel aveg,volè ect.Je n’encourage pas la mediocrité mais,je suis fatigué avec ses voleurs au palais national.

[Posté le 8 août 2010]

Ton article est d`une incoherence inacceptable pour un cerveau forme a l`ENS de Port-au-Prince.
Voici ton introduction :

L’enthousiasme suscité par la candidature de Wyclef Jean est significatif pour qui veut comprendre la société haïtienne ...d’aujourd’hui. Depuis plusieurs années, beaucoup d’observateurs de la vie politique haïtienne avaient déjà compris que Wyclef Jean se porterait candidat à la présidence dans les années à venir. Voilà qui ne saurait étonner ceux qui se penchent sur la société haïtienne. Plus encore, cela prouve une constante dans la politique haïtienne : on choisit le moins pire. >>

Voici ta conclusion :
Dans de telles circonstances, le peuple haïtien fait toujours le choix du moins pire. Cette candidature ne peut être qu’une candidature de la catastrophe.>>

Et le pire cest que tu n`as meme pas pris la peine de nous demontrer ta these,si these il y en a !Tu as oublie de nous prouver en quoi Wycle est le moins pire !
Tu as completement rate ton tir,Panel !

``Pendant ce temps, les valeurs de la société haïtiennes continuent de s’effondrer sous le poids de l’américanisme. Le rap américain dans toutes ses variantes remplace les chansons traditionnelles, la musique compas et les chansonnettes françaises de la génération précédente. Avant 1990, on regardait encore les vieux films chinois et français et les Haïtiens portaient des vêtements qui les rapprochaient davantage de l’Afrique et de l’Europe que des États-Unis.``

Depuis quand le rap americain a-t-il remplace le Compas ? Tu aurais pu nous referer a une etude au moins !De quelles valeurs haitiennes voulais-tu nous parler ? Des vieux films chinois et francais ? En tout cas,les exemples que tu as cites pour denoncer la domination culturelle americaine en Haiti sont aussi illogiques et partiaux !Et la domination culturelle francaise en Haiti !Un tel exemple aurait pu nous choquer tes lecteurs quebecois dont l`ìdentite officielle se construit autour de leur langue francaise.

NI RIRE,NI PLEURER.Cest aussi la conclusion de mon commentaire.

[Posté le 9 août 2010, par MARXKANDAL]

Je ne défends pas René Préval et ses amis, on n’a jamais dit que Préval a volé quoique ce soit à qui ce soit. Nous avons tous peur des voleurs, c’est très bien. Mais les allégations de corruption portées contre Wyclef dans le cadre de la gestion de Yélé Haïti par l’un des grands acteurs d’Hollywood, un homme plutôt fiable, ne semblent pas nous inquiéter outre mesure, pour vu que les marginaux de ce pays arrivent à prendre leur revanche sur cette classe politique moribonde. Nous ne sommes ni inquiets ni agacés par une campagne électorat qui s’annonce couteuse, comme dans les grands fastes du cinéma hollywoodien, offrant à la Star hip-hop, pour répéter Sean Penn, l’occasion « d’exhiber sa richesse » dans un pays où la grande majorité vit avec moins d’un dollars par jour. Malheureusement, l’on s’acheminera, encore une fois, comme en 1990 et en 2006, vers une campagne électorale axée sur l’image d’un homme, sur le « yo man » plutôt que sur la substance.

Nous ne nous questionnons pas non plus les résultats des actions humanitaires de Wyclef, entreprises il y a plus de cinq ans en Haïti. Nous avançons tête baissée sans questionner les réelles motivations du chanteur. Lorsque Wyclef a fait l’acquisition de TELEMAX, qui bénéficiait déjà d’une importante audience, tout le monde pensait que cette acquisition allait permettre à cette chaîne de télévision de recouvrer sa pleine capacité de fonctionnement pour continuer à servir une société qui doit affronter un processus de délitement accéléré de ses structures, de ses valeurs. Il n’en est rien. Cette télé se désagrège aussi vite que la société qu’elle était censée servir. La gestion faite par Wyclef Jean, artiste de son état, habitué au monde des médias, de cette télé donne une idée du mode de gestion qui nous attend pour les cinq prochaines années s’il est élu. Que dire de son projet « kimbe Haiti prop ».

Cette idée qui consiste à faire croire qu’un people peut-être un meilleur Homme d’État que les politiques montre avec Arnold Alois Schwarzenegger ses limites : avec un déficit de 40 milliards de dollars, la Californie, l’un des les plus riches États du monde, est mise en faillite par la politique de ce dernier. Et pour nous qui sommes depuis plusieurs décennies en faillite !
Vive les peoples !

[Posté le 9 août 2010, par Goya]

les magouilleurs auront vite fait de se debarraser du president wyclef jean.les pieces administratives sont ecrites dans une langue qu’il ne parle ni ne comprend pas.au lendemain de sa prestation de serment on lui fera signer sa lettre de demission.eclat de rire ????????? oh sorry je suis un citoyen americain je n’aurais pa du m’immiscer dans les affaires de votre pays,mais c’est un singulier petit pays je ne pouvais pas resister.

[Posté le 9 août 2010, par naej]

Nou tout koupab e merite fe " mea culpa " paske atitid nou devan degrengolad a tout bouli’n nan bafon twou fondonman se konsekans refi ni mwen ni zot poun respekte lod , disipli’n epitou se sel peyi kote RESKONSAB ap ankouraje pep la medyokrite, la bases, la mandyansite ak depandans. Wyclef Jean se pwodyi sosyeteyan. Pesonn paka ni kritikel ni tretel tankou fanm adilteya paske tout moun ou pifo moun ap chache menm salap chache ya : GLWA nenpot kouman tankou tout lot KANDIDA ala PWEZIDANS sayo. Epi. epi anyen...

[Posté le 9 août 2010, par bossgeorge]

J’ai lu l’article et je l’aime. Enfin, un article équilibré. Je vois que les journaux français font un travail de sape pour bloquer Wyclef. Malheureusement, ils se trompent sur l’essentiel :"l’Haitien n’est pas rationnel mais sentimental. Ils pourront mentir comme ils veulent, mais ils ne pourront pas empecher les Haitiens d’aimer une star d’envergure mondiale qui n’a jamais honte de se dire Haitien malgré la misère la mauvaise réputation d’Haiti au niveau international. Il n’a certes pas de formations en science politique, mais il a la bonne volonté. L’histoire d’Haiti nous rappelle que les seuls présidents qui ont tenté d’aider le pays c’étaient les plus sots (Riché). Ce matraquage systématique de Wyclef traduit la méchanceté des journalistes étrangers qui ne pardonnent pas à Wyclef de s’etre déclaré Haitien. Les politiciens traditionnels ont échoué. Nous savons déjà qu’avec eux, ce era la poursuite du vol. Autant donc partir à l’aventure avec Wyclef car nous pouvons au moins espérerque quelque chose pourra changer. Haiti aux Haitiens et les Haitiens réclament Wyclef.

[Posté le 9 août 2010, par HaitiauxHaitiens]

je souhaite seulement qu’il réponde publiquement sur les soupsons des 400.000 dollars us qu’il aurait dérobés.

Se pa yon jwèt politique pa jwèt se pou nou konnen ke kaka poul blanch pa ze pa gen yon moun ki ka vin banm zannana pou pengwen. si Gerard Latortue ka premié minis ayiti se pa ti bonòm nou konnen an ki paka prézidan. men nou konnen ayisyen se yon pèp popilis ki toujou pran nan kout jesyonè mizerabilis.
Sof se yon souflèt pou pèp ayisyen an si yo metel prezidan tankou George Bush te mete Gerard Latortue kom premye minis menm pa kwè ke M.Obama ka fè yon bagay konsa.

[Posté le 10 août 2010, par sanba koki]

Nou palé anpil de Wyclef
Mwen realizé ke sé pè nou pè li sé pa kritiké nou anvi kritikel. Mwen pa fanatik li mwen patap janm voté li se an ayiti map viv men banm di nou. Ki diférans ki genyen ant moun sa yo ki o pouvwa depi 20 ans ak Wyclef
Ki sa nou tap tann nan men ti pè ak soutann nan
ki sa li akouché ban nou dim non
memwa nou kout
Mwen pa vlé Wyclef men mwen pa vlé ni madan Manigat ki pat rèspèkté vott mwen an 2006 ni Alexi ni Jude tout moun konn sa yo yé déja
Sispann kritiké Wyclef selman paské chak moun sa yo gen kont pou rann
si gen yonn nan lot yo ki pi bon kle Wyclef dim li
Mèsi

[Posté le 10 août 2010, par li menm]