Dépêches

Haïti : Le Modep appuie la mobilisation contre Préval, mais critique les partis d’opposition


jeudi 20 mai 2010

P-au-P, 20 mai 2010 [AlterPresse] --- Le Mouvement démocratique populaire (Modep) exprime son soutien aux mobilisations contre le pouvoir en place, mais se montre critique vis-à-vis des partis politiques de l’opposition qui ont pris la direction des dernières manifestations.

Des milliers de personnes ont gagné les rues ces derniers jours dans diverses régions du pays, dont Port-au-Prince (Ouest), Cap Haitien (Nord) et Jacmel (Sud-est), pour demander au chef de l’Etat de quitter le pouvoir.

René Préval a de son côté fait des adieux à peine voilé à L’Arcahaie (Nord de la capitale), annonçant cette 207ème fête du drapeau haïtien comme sa dernière en tant que président de la République.

Dans une note transmise à AlterPresse, le Modep dit croire « qu’il y a dix mille raisons de se mobiliser contre le pouvoir en place », non seulement pour demander le départ de René Préval mais aussi pour exiger notamment des abris pour les déplacés et la gratuité de l’éducation.

Cependant l’organisation rappelle que durant ces vingt dernières années, les départs prématurés de gouvernement n’ont servi qu’aux puissances internationales avec la complicité des « politiciens inconséquents ».

« Les partis politiques qui se disent de l’opposition n’ont jamais utilisé les parlementaires issus de leurs rangs pour empêcher l’occupation du pays. Durant tout le mandat du président Préval ces partis n’ont jamais raté une occasion de prendre leur part du gâteau tandis que le peuple meurt de faim, et que la souveraineté du pays est bafouée avec la présence de la Minustah (Mission des nations unies pour la stabilisation d’Haïti) et les grandes représentations diplomatiques ».

Pour le Modep, les partis politiques devraient être exclus de la mobilisation afin de laisser libre cours à l’expression populaire. [kft gp aprr 20/05/2010 12:00]