Développement durable

Haïti/Environnement : Des jeunes mobilisés pour le reboisement de la Forêt-des-Pins


jeudi 14 mai 2009

 
P-au-P, 14 mai 09 [AlterPresse] --- À l’initiative du Réseau des écoles haïtiennes associées de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation la science et la culture (Unesco), 600 jeunes écolières et écoliers sont mobilisés du 15 au 18 mai 2009 pour participer au « Rallye Jeunesse de l’environnement », apprend l’agence en ligne AlterPresse.
 

Soutenu par le ministère de l’environnement (Mde), ce rallye démarre à Port-au-Prince le vendredi 15 mai 2009 avec 200 jeunes venus de diverses régions du pays pour rejoindre 400 autres qui sont déjà sur place dans la commune de Fonds-Verrettes (Ouest d’Haïti).
 

Ces jeunes auront à explorer le site de la Forêt-des-Pins, à Fonds-Verrettes, dans la perspective d’entamer une véritable mobilisation des jeunes générations dans la prise en charge de l’environnement.
 

Gilbert Buteau, coordinateur adjoint du Réseau des écoles haïtiennes associées de l’Unesco, croit nécessaire d’intervenir au niveau de la Forêt-des-Pins qui représentait l’un des plus importants bosquets d’Haïti. 
 

Le coordinateur adjoint du Réseau des écoles haïtiennes associées de l’Unesco estime indispensable de « valoriser le patrimoine national que représente la Forêt-des-Pins. »
 

Les organisateurs placent ce rallye dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour l’éducation en vue du développement durable, 2005-2014 (Dedd), pour laquelle l’Unesco est l’agence cheffe de file.
 

L’objectif de la Décennie est d’intégrer les principes, les valeurs et les pratiques du développement durable dans tous les aspects de l’éducation et de l’apprentissage, selon l’Unesco.
 

« Cet effort d’éducation encourage les changements de comportement afin de créer un avenir plus viable du point de vue de l’intégrité de l’environnement, de la viabilité économique et d’une société juste pour les générations présentes et futures », selon une note du Réseau des écoles haïtiennes associées de l’Unesco.
 

« Il concerne particulièrement Haïti où la priorité numéro 1 doit être la protection de l’environnement. Les jeunes participant à cette activité devraient devenir des agents de motivation, de développement et de modernisation dans leurs communautés scolaires et résidentielles respectives », poursuit la note.
 

Durant ces quatre jours (15 au 18 mai), des séances de formation et de sensibilisation sur l’importance d’une forêt dans une société seront animées au bénéfice de ces jeunes, indique l’ingénieur Astrel Joseph, cadre du ministère de l’environnement.
 

Considérés comme de futurs agents de développement, ces six cents jeunes profiteront de ce rallye pour mettre en terre 15 mille ‘pinus occidentalis’ dans la Forêt-des-Pins.
 

Cette espèce de plantule existe déjà au niveau du site, précise l’ingénieur Joseph qui informe que le ministère de l’environnement a déjà déployé des agents environnementaux dans les sites protégés.
 

Une quinzaine (d’agents) travaille dans la Forêt-des-Pins. Très bien équipés, ces agents ont pour mission de protéger la forêt.
 

En plus de la Forêt-des-Pins, les jeunes auront à visiter le bassin versant de Morne Alphonse à Gros-Cheval, Cascade Pichon, Source Zabeth, Mapou. [do rc apr 14/05/2009 12 :15]