Dépêches

Haiti-Elections : Bref panorama des incidents enregistrés dans le Plateau Central


dimanche 19 avril 2009

P-au-P., 19 avril 09 [AlterPresse] --- De violents incidents enregistrés dans au moins trois villes du Plateau Central (Est) ont porté le Conseil Electoral Provisoire (CEP) a annuler les opérations électorales dans ce département.

Sur les lieux, la décision a commencé à prendre effet dans l’heure qui a suivi, après des tentatives de poursuivre le scrutin dans une ambiance particulièrement tendue.

A Lascahobas, ville proche de la frontière avec la République dominicaine, un centre de vote a été occupé de force par un candidat et ses partisans. Ils ont évacué tout le monde du centre à l’exception des président et vice-président qu’ils y ont détenus afin de faire pression sur eux et qu’ils signent la liste éléctorale en faveur du candidat, selon des témoignages recueillis par AlterPresse.

Les observateurs et journalistes présents déclarent pour certains avoir été agressés. Ils se sont également vu confisquer leur matériel sous l’oeil passif des forces de police.

A Mirebalais, cinq voitures non identifiées transportant des hommes armés ont fait irruption dans deux bureaux de vote du centre ville, semant la panique, emportant les urnes et dispersant le matériel électoral. Selon les témoignages recueillis par AlterPresse, la police, qui n’était pas sur place, est arrivée très tard sur les lieux de l’incident.

Réagissant aux accusations qui visent les candidats du parti Lespwa qui seraient impliqués dans ces violences, des partisans des autres formations politiques soutenant des candidats au Sénat ont depuis pris la rue pour manifester leur mécontentement. Un agent électoral aurait été blessé par balle lors d’un incident à Sarrazin.

Dans le centre ville de Saut d’eau, un centre de vote a été la cible de tirs de roches. Et là encore, des bandits auraient fait irruption dans les bureaux de vote. Un mandataire politique a pris le soin de mettre l’urne a l’abri dans le commissariat le plus proche.

Le Président du bureau électoral communal de Saut d’eau, Saurel Annay, a suspendu les opérations dans la commune dès le milieu de matinée. Il a indiqué à AlterPresse qu’il allait dresser un procès verbal des évènements à l’attention du Conseil électoral provisoire (CEP). [mm gp apr 19/04/09 12 :30]