Dépêches

Haïti/Cyclones : Des sinistrés auraient succombé à la faim


jeudi 30 octobre 2008

P-au-P, 30 oct. 08 [AlterPresse] --- Une dizaine de personnes seraient mortes de faim ces derniers jours dans la section communale de Baie d’Orange à Belle-Anse (Sud-est), apprend AlterPresse.

Cette situation est enregistrée deux mois après les ouragans en série ayant durement frappé Haïti et sévèrement affecté le Sud-est.

La faim aurait eu raison de ces personnes, selon les autorités locales qui signalent que la malnutrition gagne de plus en plus de terrain parmi la population locale.

Cette évolution de la malnutrition à Baie d’Orange est confirmée par Pierre Antoine Diléné, un médecin en service à Belle-Anse, qui souligne également la multiplication de cas de dysenterie, de fièvre et de maladie de la peau.

La même situation s’est présentée aux Gonaïves (Nord) quelques jours après le passage de l’ouragan Hanna qui a sévèrement dévasté la quatrième ville haïtienne.

L’enclavement de la section communale Baie d’Orange - qui s’est accentué après les récentes intempéries - n’avait pas permis à la Protection civile d’acheminer des secours aux sinistrés.

Ce n’est que cette semaine que celle-ci est parvenue à leur distribuer de l’aide alimentaire.

L’Organisation internationale Oxfam était la première à distribuer des médicaments à la population de Baie d’Orange, après les intempéries. Les rations distribuées par le Programme alimentaire mondial (PAM) semblent ne pas avoir touché ces personnes sinistrées.

Dans certaines régions affectées par les dernières intempéries, l’aide humanitaire destinée aux victimes aurait été détournée, selon certaines révélations.

Le PAM a même jugé intolérable une telle attitude tout en précisant que « l’aide humanitaire est un don de la communauté internationale pour aider ceux qui en ont vraiment besoin ».

« Il est intolérable qu’un don destiné aux plus pauvres et aux sinistrés soit détourné ou vendu », estime le PAM. [vs do gp apr 30/10/2008 08:40]