Perspectives

Haïti/Cyclone : Le bilan continue de s’alourdir, les acteurs humanitaires s’activent


vendredi 12 septembre 2008

Cabaret (Haïti), 12 Sept. 08 [AlterPresse] --- Le bilan des personnes tuées lors des intempéries provoquées par le passage de l’ouragan Ike sur Haïti est revu à la hausse dans le département de l’Ouest où 74 cadavres ont jusqu’ici été dénombrés à Cabaret et à Arcahaie (Nord de Port-au-Prince).

A Cabaret, 62 morts et 16 disparus ont été recensés. 28 d’entre eux, non encore identifiés, sont toujours dans les morgues privées, selon un bilan présenté le 11 septembre 2008 par l’agronome Jean Arsène Constant de la Direction de la Protection civile.

Lors d’une conférence de presse, à laquelle a asssté AlterPresse, il a fait savoir que dans la commune de l’Arcahaie, 12 cadavres ont, à date, été découverts, ce qui porte à 74 le nombre de morts recensés jusqu’à présent dans ces deux communes limitrophes.

Parallèlement, 30 mille personnes, issues de 6 mille familles, sont sinistrées à Cabaret.

Le gouvernement haïtien a déjà débloqué 250 mille gourdes pour nourrir les 5 mille familles placées dans des abris provisoires.

« Nous avons besoin de l’aide pour secourir les familles sinistrées, leur situation est très critique », déclare le maire de la commune, Wils Thomas Joseph, qui a pris part à la conférence de presse.

A côté des morts et des sinistrés, ces inondations ont causé des dégâts matériels considérables : des plantations dévastées, des têtes de bétail emportées, des habitations envahies par des coulées de boue, les infrastructures routières complètement endommagées.

L’édile de Cabaret appelle à la solidarité nationale et internationale et à l’engagement des autorités gouvernementales en vue de rétablir les infrastructures détruites et de construire des logements sociaux pour les familles sinistrées.

Les autorités locales sont dépassées par l’ampleur des dégâts, selon le député Valcimé Pierre Jérôme.

« Nous demandons à l’Etat central de tout mettre en œuvre pour éviter de nouvelles catastrophes à Cabaret », lance le parlementaire au cours de la même conférence de presse.

Jérôme souligne que sa commune est confrontée à d’énormes problèmes sanitaires. Une assistance médicale est fournie aux personnes placées dans des abris provisoires par le département sanitaire de l’Ouest, la Croix-Rouge, les médecins cubains et une équipe de médecins dominicains.

Des sapeurs pompiers de l’Urgence internationale de la France sont eux aussi présents à Cabaret.

De concert avec la firme dominicaine Estrella, les techniciens du ministère des travaux publics interviennent au niveau du pont jeté sur la rivière Bretelle, en vue de faciliter la circulation des convois humanitaires.

Des activités de drainage des eaux stagnantes dans les plantations de bananes et de correction du lit de la rivière Torcelle sont également en cours.

Ce sont ces deux rivières (Bretelle et Torcelle) qui ont inondé la commune de Cabaret.

En octobre 2007, 29 personnes avaient trouvé la mort dans des inondations provoquées par le débordement de l’une de ces rivières. [do apr 12/09/2008 10 :30]