Perspectives

Haïti– Identité : Manifestation à Savanette pour la réforme de l’Etat civil national

à l’occasion de la commémoration du 88 e anniversaire de l’assassinat Benoit Batraville, le 20 mai 2008
jeudi 22 mai 2008

Savanette (Bas Plateau Central / Haïti), 22 mai 08 [AlterPresse] --- Plus d’un millier de personnes, en majorité de petites paysannes et de petits paysans, membres de l’organisation paysanne dénommée « Tèt Kole Ti Peyizan Ayisyen », ont manifesté dans les rues de Savanette, le lundi 19 mai 2008, en faveur d’une réforme véritable du système de l’Etat civil national, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

« A bas l’occupation, Vivre une Haïti indépendante et souveraine. Bon jan Batistè pou pitit Peyizan (actes de naissance authentiques pour les paysannes et paysans), Aba Ofisye Eta sivil magouyè (A bas les officiers d’Etat civil racketteurs », ont scandé les manifestantes et manifestants qui arboraient des pancartes contenant les memes revendications.

Plusieurs communes du Plateau central (Belladère, Lascahobas, Savanette) ainsi que les communes avoisinantes de Grand Bois et de Cornillon sont confrontées à des difficultés de documentation dans le système de l’Etat civil, admet Mélanie Mésadieu, membre de la coordination de la fédération de Tèt Kole au bas Plateau Central.

Ayant parcouru environ 4 kilomètres de route (de la localité Kowos au bourg de Savanette), les manifestantes et manifestants ont déploré les mauvais services fournis par l’Etat dans le milieu paysan, en guise de documents officiels déterminant le statut de chaque femme et de chaque homme à différents moments de l’existence humaine. Ils s’en sont pris à l’Office d’Etat civil de Savanette, lequel, déclarent-ils, auraient livré de faux actes de naissance et de mariage aux habitantes et habitants de la commune de Savanette.

Un débat public sur les causes et conséquences du problème des documents d’Etat civil dans la commune de Savanette a précédé la manifestation. Diverses autorités locales et personnalités, dont député, conseil municipal, membres d’administrations de sections communale et d’assemblée de section communale (première section Colombier et deuxième section La Hoye), ont participé à ce débat public.

Prenant la parole au nom des autorités de la commune, le Député Louis Joel se dit pret à soutenir les actions de mobilisation des organisations dans leurs revendications pour l’obtention de documents authentiques d’Etat Civil dans sa juridiction. Il promet de les accompagner dans toutes les démarches visant à régulariser les dossiers de l’Etat civil à Savanette.

Le dimanche 18 mai, une soirée socio-culturelle a été organisée dans la localité Kowos, section communale de Colombier. Au menu de cette veillée patriotique, il y a eu : un débat sur la présence, dans le pays depuis juin 2004, de la force onusienne appelée Mission des Nations Unies de stabilisation en Haiti (Minustah), un relevé historique sur la bataille des paysans KAKO, des danses traditionnelles, contes, blagues, théatre populaire et autres activités culturelles.

A maintes reprises, les organisations communautaires de Savanette ont exigé des dispositions administratives vis-à-vis de l’office d’Etat Civil de cette dite commune, critiqué de négligence dans la rédaction des actes d‘Etat Civil.

Le 3 avril 2006, plus de 500 personnes ont pris part à une mobilisation socio-culturelle organise par un groupe de travail sur la réforme de l’Etat Civil haitien, dirigé par le Groupe d’Appui aux Rapatries et Refugies (Garr), sur la problématique des actes de naissance dans la commune de Savanette..

La marche de protestation du lundi 19 mai 2008 a été tenue sous les auspices de plusieurs organisations de la commune de Savanette, dont la fédération de Tèt Kole Ti Peyizan Aysisyen du Bas Plateau Central, Mobilisation Peyizan Batis-Savanet (MPBS), pour commémorer le 88 e aniversaire de l’assassinat de Benoit Batraville, dit Ti Benwa, le commendant en chef de l’armee paysanne denommee KAKO contre la premiere occupation militaire des Etats Unis d’Amerique en Haiti, de 1915 a 1934.

Benoit Batraville fut assassiné au cours de la lutte pour la désoccupation du pays, par les militaires des Etats Unis d’Amérique, le 20 mai 1920, à Barriere Roche, une localité de la commune de Savanette.

Par ailleurs, selon les informations parvenues à AlterPresse, une annexe du Bureau des Archives Nationales a été inaugurée, le mardi 20 mai 2008, dans la ville de Hinche, chef-lieu du Plateau Central. Cette initiative ferait partie du programme de Livraison à domicile (Lad), entité de la direction nationale des Archives, mise en place depuis l’année 2007 en vue de mieux servir la population haitienne, selon les propos de circonstance du directeur des archives, Wilfrid Bertrand. [am rc apr 22/05/2008 13:00]