Perspectivas

Haïti/Politique : Crainte de paralysie au niveau du senat


samedi 10 mai 2008

P-au-P, 10 mai 08 [AlterPresse] --- La crainte d’une paralysie au niveau du sénat haitien est perceptible cette fin de semaine, après le départ le 8 mai d’un tiers des sénateurs dont le mandat de 2 ans était arrivé a terme.

Ces parlementaires, au nombre de neuf, n’ont participé qu’à une étape de la ratification du premier ministre désigné Éricq Pierre. Ils ont simplement approuvé le choix fait par le président René Préval dans la nuit du 7 au 8 mai.

Avant de partir, ils ont voté la loi devant régir l’organisation des prochaines élections visant le renouvellement du tiers du Sénat.

Depuis le décès, en janvier 2007, du sénateur Noël Emmanuel Limage et la mise à l’écart des sénateurs Rudolph Boulos et Ultimo Compère, pour cause de nationalité étrangère, la chambre haute est réduite à 27 membres.

Après le départ de ces législateurs, d’aucuns craignent la paralysie institutionnelle. Alors que le Sénat ne comprendra que dix-huit membres contre trente initialement, le quorum restera inchangé.

Il faudra toujours la présence de seize sénateurs pour que l’assemblée puisse statuer sur les grands dossiers comme celui de la politique générale du futur gouvernement.

De leur coté, les députés, qui devaient partir en vacances le 12 mai, devront continuer a travailler, puisque le parlement a été convoqué à l’extraordinaire par l’exécutif pour finaliser des dossiers encore pendants, dont celui du premier ministre désigné, Éricq Pierre. Ce dernier a officiellement soumis ses pièces à la chambre basse le 8 mai 2008. [do vs gp apr 10/05/2008 19 :00]