Dépêches

Haïti-FAO : « Pas de vie sans agriculture », selon Jacques Diouf


mardi 6 mai 2008

Cabaret, 06 mai [AlterPresse] --- Le docteur Jacques Diouf, directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a relevé, ce 6 mai 2008, l’importance de la production agricole pour faire face à la crise alimentaire qui secoue actuellement le monde, notamment les pays en développement, dont Haiti.

« Je pense que, de plus en plus, le monde réalise qu’il n’y a pas de vie sans agriculture », a déclaré Jacques Diouf, en visite dans la commune de Cabaret (35 kilomètres au nord de Port-au-Prince).

Arrivé le matin même à Port-au-Prince, Diouf était notamment accompagné du ministre de l’agriculture, François Severin, et du secrétaire d’État a l’agriculture, Joanas Gué.

Depuis octobre 2007, la FAO exécute un projet d’assistance humanitaire aux agriculteurs de Cabaret affectés par des inondations dévastatrices. Financé par la Commission européenne, ce projet, qui s’étend jusqu’à ce mois de mai 2008, est également soutenu par le ministère haïtien de l’agriculture.

Semences de haricot, de maïs, outils agricoles, entre autres, ont été distribués aux petits agriculteurs grâce à une contribution de l’agence d’aide humanitaire de la commission européenne Echo.

Des pondeuses ont également été distribuées, notamment aux femmes paysannes.

Ce projet qui consistait à recapitaliser les agriculteurs victimes des inondations d’octobre 2007 est considéré comme une « réussite » par Jacques Diouf. Il salue l’engagement des petits agriculteurs haïtiens qui ont mis leur savoir-faire au service de leur communauté.

La FAO continuera à soutenir les agriculteurs de Cabaret « dans la limite de ses moyens et de ses possibilités », promet Diouf.

Par ailleurs, le directeur général de la FAO admet que la hausse du prix du pétrole sur le marché internationale a des conséquences néfastes sur la production agricole de par le monde.

« Le pétrole atteint 120 dollars (le baril). Ceci a un impact sur le coût du transport, sur le coût des engrais et sur le coût des intrants agricoles », souligne Jacques Diouf.

Le directeur général de la FAO projette de mettre ce thème à l’ordre du jour du prochain sommet de cette agence onusienne prévu du 3 au 5 juin 2008.

Jacques Diouf prévoit de rencontrer, à Port-au-Prince, le président René Préval ainsi que des représentants de divers secteurs.

La visite de Jacques Diouf survient une semaine après celle du directeur régional du Programme alimentaire mondial (PAM). Pedro Medrano était venu soutenir les efforts des autorités haïtiennes dans la lutte contre l’insécurité alimentaire.

La FAO cherche à obtenir 1,7 million de dollars pour une initiative d’urgence qui permettrait de distribuer les semences, les engrais, etc., destinés à relever la productivité agricole dans les pays en développement faisant face à une crise alimentaire.

Cette crise a déjà provoqué des tensions sociales dans plusieurs pays du Sud, dont Haïti où de violentes manifestations de rue ont causé, le mois dernier, la mort d’au moins six personnes, et fait tomber le gouvernement de Jacques Edouard Alexis. [do gp apr 06/05/2008 15 :00]