Dépêches

Haïti:Le chanteur Lionel Benjamin honoré par le ministère de la culture et de la communication


vendredi 21 décembre 2007

P-au-P, 21 déc. 07 [AlterPresse] --- Le ministère de la culture et de la communication (Mcc) a remis une plaque ’’honneur et mérite’’ à l’artiste haïtien Lionel Benjamin, pour son apport à la culture haïtienne, lors d’une cérémonie de remise de prix, organisée ce vendredi 21 décembre 2007, a constaté l’agence en ligne AlterPresse.

’’Ce geste représente beaucoup pour moi et pour ma famille’’ , déclare Lionel Benjamin, très ému, des larmes aux yeux, en présence des membres de la famille du chanteur et de plusieurs journalistes.

Écrites dans le but de livrer aux Haïtiens les réalités de Noël qui leur sont propres, les chansons de Lionel Benjamin retracent le vécu culturel national dans la période de Noël.

’’Je n’écris pas n’importe quoi. Dans mes chansons de Noël, je chante la culture de chez nous’’, souligne le chanteur après avoir reçu la plaque d’honneur.

’’Nous n’avons pas de neige, ni de cheminée. Mais nous avons notre tradition à nous, les fêtes de réveillons : les cabris, les liqueurs...’’, ajoute-t-il.

Le ministre de la culture et de la communication, Eddy Lubin, n’a pas caché son admiration envers les chansons de Lionel Benjamin qui l’ont bercé depuis son enfance et dont il médite encore les paroles.

’’Les chansons en créole et en français de Lionel Benjamin symbolisent le partage, la convivialité, des qualités que nous perdons aujourd’hui en Haïti’’, selon Lubin.

’’Nous n’avons pas pu résister à la tentation d’apporter notre propre compréhension des titres de chansons de l’artiste... Certes, c’est notre cœur… et nous qui parlons à la place de Benjamin. En tout cas, qu’importe ! L’essentiel, il nous a tous inspirés...’’, confie le titulaire du ministère de la culture et de la communication.

De l’avis de Lubin, les chansons de l’Artiste ramènent la chanson haïtienne à la dimension affective aux cœurs les plus désarmants.

’’Les chansons de Lionel sont empreintes d’unes spiritualité, d’une fidélité à la culture noire dans la grande musique noire ».

La cérémonie de remise de plaque du vendredi 21 décembre 2007, qui entre dans la politique de valorisation du ministère, est une façon de susciter la créativité dans les productions artistiques nationales en vue de projeter de bonnes images sur Haïti, révèle le directeur de communication du ministère, Camy Depas.

« Dans un contexte si difficile, si confus où le pays cherche à refaire son image, où il nous faut des repères et des modèles de persévérance et de constance, il est donc urgent, voire incontournable que la culture soit ce pivot catalyseur de redémarrage et de renaissance de cette nation bouleversée et blessée. Il est donc indispensable que nous valorisions nos ressources humaines, que nous rendions hommage à nos Titans, à nos bâtisseurs d’espoir, que nous puisions à leurs sources intarissables cette eau de vie, de fierté, de foi, de dignité, de guérison et de création », indique une note de la direction de communication au ministère de la culture.

Très connu pour ses chansons de Noël, notamment : ’’ Abdenwèl’’,’’Anbago nwèl, ’’Nwèl tap tap’’, ’’’Tonton nwèl di mwen w ap pase’’, ’’La Noël c’est vous’’, ’’Coup de Noël", Lionel Benjamin est à sa 23e composition sur la Noël, intitulée ’’Sezon nwèl’’.

Pour des raisons techniques, le 23e titre, qui n’a pas pu voir le jour en 2007, sortira au cours de l’année 2008, promet le chanteur Lionel Benjamin.

Agé de 62 ans (il est né le 10 novembre 1945 à Port-au-Prince), marié et père de trois enfants (Lionel junior, Mélodie et Michael, ce dernier chante dans le groupe « compas » dénommé « krezi »), Lionel Benjamin, qui est biologiste de formation et professeur d’université, chante depuis les années 1970. Considéré dans la capitale Port-au-Prince comme le « Père Noël haïtien », il a animé diverses émissions de variétés et scientifiques ("Ticket pour l’étrange") sur différentes stations de radio de la capitale. [kj rc apr 21/12/2007 16 :00]