Dépêches

Haiti : Une année “Perejil” en mémoire des victimes du massacre des Haitiens en octobre 1937 en République Dominicaine


mardi 2 octobre 2007

P-au-P., 2 oct. 07 [AlterPresse] --- Le Comité Mémoire 1937, une structure Ad Hoc, créée en vue de la commémoration du massacre d’environ 20.000 Haitiens en octobre 1937 en République Dominicaine, a lancé ce 2 octobre une série d’activités en vue de marquer les 70 ans de cet évènement, a constaté AlterPresse.

Les activités de commémoration du massacre de 1937, sous la dictature de Rafael Leonidas Trujillio, s’inscrivent dans le cadre de « l’Année Perejil », ont indiqué les membres du Comité Mémoire 1937, lors d’une conférence de presse donnée ce 2 octobre à Port-au-Prince.

« Perejil » (persil) est le mot que les Haitiens pourchassés sur ordre de Trujillo devaient prononcer pour permettre à leurs bourreaux de confirmer qu’ils étaient bien de nationalité haïtienne.

L’opération était destinée à « nettoyer » le pays, des Haïtiens, Haïtiano-dominicains et même des Dominicains incapables de prononcer le mot « persil » en espagnol.

La commémoration annoncée vise à reconstituer la mémoire des victimes, déclare le géographe Jean Marie Théodate, un des initiateurs des activités. Le Comité Mémoire 1937 se propose d’examiner les événements à la lumière des questions essentielles qui se posent de nos jours encore sur les relations entre les deux pays, précise-t-il.

Témoignages, conférences-débats, causeries, colloques, ateliers dans des écoles, concours, collecte de documents inédits, aménagement de lieux de mémoire sont autant d’activités prévues tout au long de l’année.

Le professeur Roger Petit Frère, également membre du comité croit que cette commémoration est une occasion pour les deux pays d’harmoniser leurs relations.

Le Comité invite les personnalités et institutions haïtiennes et Dominicaines à se joindre a lui pour commémorer « l’Année Perejil ». [gp apr 02/10/2007 18:00]