Dépêches

Haïti : Un nouveau pont jeté sur la rivière L’Acul, près des Cayes


lundi 19 mars 2007

Les calamités qui menaçaient les résidents de la Côte Sud, en temps de pluie, en partie à cause de la rivière L’Acul, ont trouvé une réponse. Le nouveau pont jeté sur la rivière L’Acul, qui jadis inquiétait plus d’un lorsqu’elle était en crue, a été porté sur les fonts baptismaux.

Les Cayes (Haïti), 19 Mars 07 [AlterPresse] --- Situé à une dizaine de kilomètres de la ville des Cayes, ce pont, considéré comme le plus long et le plus beau d’Haïti (120 m par 10,3 m), a été inauguré le 17 mars 2007.

Officiels du gouvernement, membres du corps législatif, autorités municipales et locales, ont assisté à cette cérémonie inaugurale déroulée en présence de l’Ambassadeur taiwanais Yang Cheng-Ta, sous la haute protection des agents de l’Unité départementale du maintien de l’ordre (UDMO), a constaté AlterPresse.

Financée par la République de Chine (Taiwan) à hauteur de 1.3 million de dollars américains, la construction de ce nouveau pont de l’Acul du Sud, initiée en août 2005, est l’œuvre de la compagnie taiwanaise OECC. Selon le diplomate Yang Cheng-Ta, des problèmes d’ordre logistique y ont entraînés de légers retards, mais l’essentiel a été fait pour permettre à la population de disposer de ce pont au plus vite.

« Le pont sur la Rivière L’Acul que nous inaugurons ce matin vient de permettre à cette région de disposer d’une voie de communication désormais sûre, car l’ancien pont, dégradé et donc dangereux, avait fait son temps », se réjouit le diplomate taiwanais, ovationné par l’assistance.

Les travaux de construction de ce pont, fait en béton armé, ont été supervisés par le Ministère des travaux publics, transport et communication (MTPTC). L’ingénieur Frantz Verella, titulaire de ce ministère, rassure que toutes les dispositions vont être prises pour entretenir ce pont, dont la garantie est de plus de soixante ans.

Le Ministre des TPTC indique que « les débris de l’ancien pont seront utilisés pour construire des ponts de secours » dans d’autres localités. Frantz Verella pense déjà à la fin des travaux de construction du pont sur la rivière de Torbeck, non loin de l’Acul du Sud. Cette construction, financée également par le gouvernement taiwanais à hauteur de 900 mille dollars américains, sera achevée en juin 2007, selon l’Ambassadeur Yang Cheng-Ta.

L’inauguration de ce pont jeté sur la Rivière l’Acul rencontre la satisfaction de la population et des autorités locales.

« Il n’est un secret pour personne que le développement du pays ne peut avoir lieu sans la construction de plusieurs milliers de kilomètres de routes », estime Joseph Yves-Marie Aubourg, Délégué départemental du Sud. « Avec ce pont neuf, les gens de toute la côte Sud auront l’esprit en paix lorsque la rivière [de] l’Acul sera en crue », ajoute le représentant du pouvoir exécutif dans le département du Sud.

Joseph Yves-Marie Aubourg rappelle que la coopération haïtiano-taiwanaise a déjà permis la réalisation de l’asphaltage de tronçons de route reliant la ville des Cayes à d’autres zones environnantes, comme Canse et Port-Salut.

Le Sénateur Fritz Carlos Lebon estime, pour sa part, qu’Haïti n’a jamais possédé un pont d’une telle envergure. Le parlementaire croit qu’avec ce pont les attentes de la population commencent à être comblées. « Les originaires de la Côte Sud n’auront plus rien à craindre. Nous arrivons aujourd’hui à résoudre un problème », renchérit le Sénateur Fritz Carlos Lebon.

Le diplomate taiwanais et le Ministre haïtien des TPTC en ont profité pour parapher un autre accord de coopération pour la construction du pont de Grand-Goave dans le département de l’Ouest. Yang Cheng-Ta a de plus annoncé la réhabilitation prochaine du tronçon de route Port-Salut/Port-à-Piment ainsi que le réaménagement de la Plage Dauphiné de Port-Salut. [do gp apr 19/03/2007 16:30]