Français

Déchets plastiques, une menace pour Haïti


jeudi 12 juin 2003

P-au-P, 12 juin. 03, [AlterPresse]--- Le problème des déchets plastiques est en passe de devenir une menace pour Haïti, a déclaré Pierre Chauvet Fils, Responsable de la Fédération des Amis de la Nature (FAN), dans une interview à AlterPresse.

L’environnement se dégrade de manière continue alors que le blocage politique retarde les solutions durables aux problèmes profonds du pays, a souligné Pierre Chauvet. « Il est plus que jamais urgent d’arrêter le désastre », a-t-il préconisé, demandant aux gouvernants de donner aux gouvernés « les signaux qu’il faut ».

Selon une étude menée par le Ministère de l’Environnement (MDE), les sacs en plastique occuperaient, en l’an 2000, plus de 75% du marché. La production globale du plastique en Haiti est estimée à plus de 110 millions de tonnes par an. D’octobre 1996 à Février 1998, Haiti a importé plus de 2millions 500 mille Kg de plastiques.

La FAN croit que « nous faisons tous partie du problème » et a appelle « tous les Haïtiens à participer à la solution ». Il y a, selon Pierre Chauvet Fils, moyen de recycler les déchets plastiques. Il faut tout simplement, a-t-il dit, en réviser la gestion dans les villes.

Au niveau domestique, un tri doit être réalisé pour stocker les déchets dans des récipients différents selon leurs catégories, a proposé le responsable de la FAN. Au niveau industriel, les fabricants doivent envisager des mécanismes de recyclage, a-t-il ajouté, invitant les responsables haitiens à suivre l’exemple d’autres pays qui ont pu créer des emplois avec la gestion des déchets.

Les déchets plastiques résistent environ 400 ans dans la nature avant de se dégrader, a fait remarquer Pierre Chauvet Fils, dans cette entrevue accordée à AlterPresse. Le plastique est un produit synthétique constitué d’éléments chimiques tels l’oxygène, l’hydrogène, le nitrogène et le carbone. L’incinération ou la combustion du plastique a de graves conséquences sur la nature. La fumée issue de la combustion du plastique est très toxique. « C’est un poison lent qui provoque des affections pulmonaires et des voies respiratoires », a expliqué Pierre Chauvet.

Les déchets plastiques ont également des effets désastreux sur l’environnement immédiat, a poursuivi Pierre Chauvet Fils. Ils causent l’encombrement des égouts et des canaux d’évacuation des eaux usées. Ces déchets emportés par les eaux de pluies, terminent leur course à la mer et menacent de détruire la faune marine et les récifs, a encore indiqué Pierre Chauvet.

La FAN, mise sur pied depuis 1986, regroupe des associations et individus préoccupés par les problèmes environnementaux en Haïti. Elle a déjà entrepris plusieurs actions contre la pollution. [rv gp apr 12/06/2003 18:20]