Dépêches

Haiti - Rentrée Littéraire : Une grande première


vendredi 5 mai 2006

P-au-P., 5 mai. 06 [AlterPresse] --- Pour la première fois une rentrée littéraire s’effectue en Haiti, du 3 au 6 mai, à l’initiative des Presses Nationales.

Pas moins de 34 ouvrages sont édités ou réédités dans les catégories poésies, romans, nouvelles, « lodyans » et essais. Ces livres parus à travers 3 collections : L’intemporel, Souffle nouveau et Mémoire vivante, sont disponibles en librairies.

« C’est une grande première » en Haiti, a déclaré la ministre de la culture Magali Comeau Denis, lors d’une cérémonie de lancement qui a eu lieu dans la soirée du 5 mai dans les jardins du ministère de la culture.

« Le livre est dans la ville en force », a affirmé la ministre, qui prône une « Haiti libre par le livre ». « L’idée est belle », a-t-elle ajouté en mettant l’accent sur la « présentation de qualité » des ouvrages ainsi que leur prix accessible.

En outre, à l’occasion de cette rentrée littéraire, des auteurs bénéficient de contrats « qui répondent aux exigences du marché international », a souligné la ministre.

Magali Denis a salué les efforts de la direction des Presses Nationales pour rendre cette rentrée effective. Pour elle, le directeur Willems Edourad est un « modèle d’agent de la fonction publique ».

Edouard, qui a accueilli personnellement les nombreux invités, s’est réjoui du concours des auteurs, des bibliothèques et des familles de divers auteurs pour « couvrir 170 ans de littérature ».

La rentrée littéraire se fait dans le cadre d’un programme très chargé, marqué 16 conférences en plusieurs lieux de Port-au-Prince, des causeries et des lectures scéniques ainsi que la signature de leurs ouvrages par 8 auteurs.

Plusieurs écrivains ont pris part à la cérémonie de lancement, dont Lionel Trouillot, Georges Castera, Claude Pierre et Evelyne Trouillot.

Plusieurs personnalités des secteurs culturels de l’éducation et de la presse ont également pris part à la soirée, dont Etzer Vilaire, arrière petit fils du poète du même nom, qui a mis les archives familiales à la disposition des Presses Nationales.

En présence de la famille Pierre-Paul, un hommage a été rendu au jeune intellectuel disparu, Jackson Pierre-Paul, dont le recueil « Musique des degrés » est publié.

La trame de la soirée a été faite de chansons interprétées par Wooly St-Louis Jean et de textes poétiques dits par de jeunes amateurs ou des voix plus mures.

Les jeunes de la Comédie Sans Frontières (COSAF) se sont signalés dans un bouquet de textes de Claude Pierre, Evelyne Trouillot, Marc Exavier, Oswald Durand et Massillon Coicou, sur fond de chansons populaires.

Il en est de même de l’Atelier Billy et Schneider qui a offert au public, à travers une lecture « jazzée » ou « rappée » un extrait des écrits de Frankétienne sur Port-au-Prince. [gp apr 05/05/2006 17:00]